Beauté : Cheveux crépus, fiers de les avoir

Illustration d’une femme noire portant la coiffure nappy

Avoir les cheveux crépus et en être fier. Pourquoi pas ? Les diktats de la beauté véhiculés à travers les medias, les industries de la cosmétique et de la diététique, nous présentent trop souvent une perception mercantiliste de ce que nous devrions être. Ceci n’est pas forcément vrai et adaptable à ce que nous sommes en réalité. Troquer le naturel contre le faux ? Non merci, je suis fier de la texture ‘’non conventionnel’’ de mes cheveux.

Il y a tellement à dire sur ce que nous appelons avec originalité le diktat de la beauté. Mais concentrons-nous pour aujourd’hui sur la question des cheveux crépus. L’industrie de l’esthétique nous présente à travers ses campagnes publicitaires, agressifs à souhait, les bienfaits de posséder des cheveux lisses, soyeux et facile à coiffer. Leur sésame, des produits de défrisage, des fers à lisser, etc.

Ce n’est pas une mauvaise chose d’avoir des cheveux ‘’polis’’, mais pourquoi rejeter les nôtres ? Nous nous adressons surtout à vous, femmes africaines. L’année 2000 a vu la résurgence du mouvement Nappy, qui revendique la liberté morale à toutes les femmes noires de conserver leur tignasse naturelle, sans se sentir moins belles et obliger à faire comme ‘’les autres’’. Nappy veut dire crépus et il vient de l’association de deux mots anglais  Natural et happy.

Cette révolution capillaire a vu le jour dans les années 60 et 70, avec le mouvement révolutionnaire des Black Panthers. Les membres de ce mouvement, essentiellement de race noire, se laissaient pousser les cheveux. C’était pendant la période de la ségrégation et du disco aux  U.S.A.

A lire aussi : La beauté, ce n’est pas que l’affaire des femmes

Garder les cheveux naturels à cette époque était symbole de fierté, d’indépendance et d’affirmation culturelle des afro-américains. Aujourd’hui, ce mouvement est le credo de nombreuses femmes noires ou métissé qui ne veulent plus se faire dicter par une ligne de soin pour leurs cheveux crépus.

Celles-ci veulent librement exprimer leur identité culturelle, elles ne veulent plus abimer leurs cheveux et préfèrent utiliser des produits naturels pour prendre soin de leur atout capillaire. Tresses, tortilles, twists, nattes, locks, vanilles, etc. sont des solutions prônées.

Etre nappy c’est éviter des chutes des cheveux, des brulures causées par des produits contenant de la soude et des émulsions, des dépenses dans les produits capillaires. Le constat c’est que plusieurs grandes entreprises d’esthétique essaient de s’adapter à cette tendance pour satisfaire cette nouvelle clientèle.

L’on ne peut imposer un choix de beauté à personne et chaque femme noire peut adopter le style qu’elle préfère mais être une Nappy c’est se redonner la chance de se redécouvrir.     

Téléchargez gratuitement Tomorrow Magazine en cliquant ICI

Diceca OFFA