Si nous voulons être prises au sérieux, nous devons être sérieuses Expression

 image

Il m’en a fallu du temps pour arriver à poser ces lignes, pour arriver à écrire mon « rêve » pour  les jeunes filles et femmes africaines. Moi une grande rêveuse, j’ai longtemps trimé pour arriver à poser ce rêve sur ce papier.  Je vais cependant, essayer de vous le partager.

Je rêve d’une Femme, qui se concentre sur ses réalités, qui remarque toutes les  opportunités qu’elle a de développer des solutions pour se hisser haut. Plus d’une femme qui se sente lésée, qui recherche de la pitié ou du favoritisme. Si nous n’envisageons pas l’affront, la bataille, nous serons toujours prises en pitié.

Vous savez, le divin nous a accordé certains talents, je crois qu’il nous a rendu spéciales. À l’homme la robustesse, la force. À la femme la finesse, l’intelligence.

Je rêve d’un continent dans lequel les femmes, qui le peuvent, prennent plus d’initiatives, cessent de se cacher derrière des idéaux de facilité. L’Afrique ne sera sans doute un eldorado que si nous nous en emparons. Oui c’est le mot : s’en emparer. Je rêve d’un continent dans lequel, les femmes s’emparent de leurs droits, des places vacantes, des postes importants.  Comment ?

En infiltrant tous les secteurs : de l’ingénierie à l’astronomie ; du secrétariat à  la diplomatie. Pour que le monde sache que nous sommes là et que nous faisons bouger les choses. Il faut que le monde sente que la vague que nous emmenons est immense.

Je rêve d’une Côte d’Ivoire, belle autant par ses richesses que par les réalisations de ses filles et femmes. Aujourd’hui, elles sont plusieurs aux parcours insolites à percer, à imposer le respect  et à nous montrer la voie : Jeanine Kacou DIAGOU, Euphrasie YAO, Jenifer CERES, feu Rosalie Boti LOU et j’en passe.

Mais cela ne doit pas s’arrêter là : NOUS ne devons pas nous arrêter en si bon chemin.

Vous l’avez surement compris, ceci n’est plus un rêve : c’est un plan.

ET c’est à nous de l’appliquer chacune dans sa vie quotidienne, ses études, son travail.

Si nous voulons être prises au sérieux, nous devons être sérieuses.

Si nous voulons être des femmes qui comptent, nous devons poser des actes qui comptent.

Notre place au sommet nous attend. Nos rêves ne sont que l’adrénaline qui nous y pousse. Faisons juste en sorte qu’ils deviennent réels.

Bon mois de la Femme.

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody