Nous sommes debout ! Expression

 image

En 2008, alors que j’exerçais en tant qu’analyste financier dans un Cabinet de notation (en plus des indicateurs financiers, nous notions également les pratiques de gouvernance, environnementales et sociales) en Inde, j’ai vécu une situation dramatique. À  moins de deux kilomètres du quartier où j’habitais, une des huit explosions terroristes qui ont frappé la ville de Bangalore cette année-là, venaient de semer le chaos avec des dizaines de blessés. À cette même période, j’organisais un programme dans lequel un nombre important d’expatriés se rendaient tous les week-ends dans des lycées indiens, pour partager des bonnes pratiques sur l’environnement à travers des jeux et des Eco‘projets.

Après deux mois d’activités intenses, nous prévoyions d’organiser une cérémonie pour clore l’initiative.

Ce matin-là, encore dans mon lit, j’ai reçu plusieurs appels insistants d’une journaliste demandant mon sentiment à chaud sur ces attaques en tant qu’ « expatrié ». Tout au long de cette journée, plusieurs questions sur la possibilité de la tenue ou pas de notre événement ne cessèrent de trottiner dans ma tête. Après maintes réflexions, nous avions pris la ferme décision d’organiser l’événement. En dépit du désistement de certains partenaires, notre foi en la réussite de l’événement était inébranlable. Miraculeusement, d’autres partenaires rassurés par notre détermination, nous ont offerts de la logistique et des moyens qui ont permis la tenue de l’activité. Pari réussi, nous sommes parvenu à réaliser l’évent une semaine après les attentats, malgré les craintes. Je me souviens encore, comme si c’était hier, des larges sourires de ces centaines d’enfants et de leurs parents présents.

 

A lire aussi : Wilfried ADINGRA : La jeunesse, l’espoir de l’Afrique…

 

Un état d’esprit nous aura permis d’aller jusqu’au bout de notre projet : Nous sommes debout.

Les attaques de Grand-Bassam – avec une profonde pensée pour les familles endeuillées – nous a donné l’occasion, à nous ivoiriens, de démontrer qu’un tel état d’esprit ne pouvait être une chimère ici. Au fracas des balles et aux sirènes des ambulances, nous avons répondu en sortant de plus belle pour fréquenter nos plages et tous ces endroits que nous affectionnons et qui donne ce cachet si spécial à notre Abidjan.  #MemePasPeur #NousSommesDebout

Aux sifflets de la psychose et de la paralysie voulue, nous opposons nos ardeurs et nos sueurs chaque jour dans nos passions respectives pour faire bouger les choses… cette fois le plus positivement possible.

#ToujoursPlusHaut #NousSommesDebout #LaCoteDIvoireEstDebout.

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody