Les africaines doivent apprendre à mener les bons combats Expression

 image

Nous vivons dans une Afrique où les comportements et modes de vie sont principalement calqués sur ceux du modèle occidental. Les femmes en particulier sont celles qui en subissent la plus grande influence, notamment à travers la mode, les loisirs ou encore la revendication de leurs droits. Mais savent-elles en tirer le bon fruit ?

J’aime beaucoup évoquer, dans certaines conversations, des femmes telles qu’Oprah WINFREY ou Michelle OBAMA, pour l’exemple qu’elles incarnent par leur élégance, leur combat et leur don de soi. Mais à plusieurs occasions, j’ai pu constater avec désolation que ces illustres femmes n’étaient connues que du fait de leur fortune – pour l’une – ou pour être l’épouse du Président des États-Unis – pour l’autre.

Cependant, au-delà de l’aspect matériel et des titres honorifiques, ce qu’il faudrait discerner et apprendre, c’est l’impact que ces femmes ont autour d’elles ; et c’est à cela que la jeunesse féminine d’Afrique doit parvenir.

Aujourd’hui encore, beaucoup de femmes en Afrique restent délibérément en marge des défis sociaux et économiques du continent, hésitant à briser les préjugés et à prendre leur place là où l’on ne les attend pas. Pourtant, il va de soi que le développement de l’Afrique ne saurait être achevé sans leur contribution, et c’est en ce sens que les africaines doivent apprendre à utiliser leur voix et à mener les bons combats.

L’Afrique a un besoin urgent d’entendre la voix de ses femmes : qu’elles se mobilisent, qu’elles fassent bouger les lignes, qu’elles aient une influence positive et incarnent le bon exemple.  

Il est par conséquent primordial à mon sens, d’ouvrir les yeux à cette présente génération, principalement aux jeunes adolescentes, afin qu’en grandissant, elles aient le souci de laisser, par leurs actions, un héritage significatif et profitable aux autres générations, tout en surmontant les inégalités liées au genre et la peur de s’affirmer en tant que femmes africaines.

Tirons donc du modèle occidental leur goût pour l’innovation, leur volonté d’améliorer, voire de dépasser ce qui est, et de remporter de nouveaux défis.

Personnellement, ma compréhension de cette leçon occidentale, s’est matérialisée par la naissance de Women Engaging The WORLD, association créée en Mars 2016 pour la promotion du Leadership féminin en Afrique.

Par ses activités, nous aidons les jeunes ivoiriennes à prendre conscience de tout leur potentiel et à devenir des femmes responsables, audacieuses et Leaders, au service de leur pays et de leur continent.

« Mes actions et mes choix de carrière doivent être la réponse à un problème précis dans ma communauté. » : c’est ainsi que doit penser la femme africaine du 21eme siècle, et c’est là mon rêve pour l’Afrique.

Auteur de l'article

Paule-Emmanuelle ASSI

Pdte de Women Engaging The WORLD

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody