L’Amazonie : l’immensité d’une œuvre de la nature Société

 image

Située en Amérique du Sud, la forêt de l’Amazonie est un véritable exemple de biodiversité. Appelé fioresta amazônica en portugais, la jungle amazonienne est d’une immensité déconcertante. Elle s’étend sur neuf pays que sont le Brésil, le Pérou, la Colombie, le Venezuela, le Suriname, la Guyana, la Bolivie, l’Equateur et la Guyane Française.

Avec une superficie de 550 millions d’hectares, l’Amazonie est la deuxième plus grande forêt du monde. Elle contient près de 390 milliards d’arbres et 16 000 espèces différentes selon un inventaire effectué par une équipe scientifique en 2013. On y trouve également environ 2,5 millions d’espèces d’insectes, au moins 40 000 espèces de plantes, 2 200 poissons, 1 294 oiseaux, 427 mammifères, 428 amphibiens et 378 reptiles. Si l’Amazonie regorge autant d’espèces animales, c’est bien le célèbre anaconda qui en est le véritable symbole. Ce serpent mesure jusqu’à neuf mètres de long pour 250 kg et se nourrit essentiellement de caïmans, de capibaras, de cervidés, de moutons, de chiens et de tortues. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’anaconda ne cause que très rarement des morts d’Hommes. Elle a d’ailleurs tendance à fuir lorsqu’elle sent une présence humaine.

L’Amazonie est un paradis pour tous les ornithologues. Ces scientifiques spécialistes des oiseaux y ont découvert de nombreuses nouvelles espèces d’oiseaux et y ont eu l’occasion d’en étudier une centaine. L’un des oiseaux les plus réputés de cette forêt est le perroquet. Cet oiseau est réputé pour sa faculté de reproduire les sons qu’il entend, mais il l’est aussi pour sa très grande fidélité. En effet, lorsqu’un couple se forme, ils demeurent ensemble jusqu’à la mort de l’un des deux. Notons qu’un perroquet peut vivre jusqu’à 50 ans. Malheureusement ces animaux exubérants aux couleurs magnifiques sont victimes de leur beauté car menacés d’extinction à l’état sauvage.

Ce paradis exotique fait incontestablement de la jungle amazonienne la seule à détenir la plus importante biodiversité spécifique au monde ainsi que le record de la diversité de plantes la plus importante de la terre. La forêt tropicale d’Amazonie est habitée par environ 40 millions d’indiens dont 3 millions de populations indigènes, parlant 250 langues différentes.

Lorsque la merveille est menacée

Cette richesse de la nature avec toutes les ressources dont elle regorge attire évidemment les regards de personnes aux intentions peu commodes. L’Amazonie est surexploitée et cet état de fait, difficilement contrôlable à cause de sa taille, menace dangereusement son originalité. Il serait important de souligner que la forêt amazonienne est menacée par la déforestation et qu’en dix ans, elle a perdu environ entre 415 000 et 587 000 km2 de sa superficie. La conversion d’une grande partie des terres à l’agriculture et à l’élevage, ainsi que la construction illicite de routes et d’autoroutes menée par des exploitants forestiers, qui usant de corruption pour acheter des titres de propriété aux Autochtones, sont les principales causes de la déforestation alarmante de cette forêt. Le tout dernier scandale relatif à cette menace est relatif à la construction du barrage de  Belo Monte, qui après sa réalisation entraînera une réduction importante de la biodiversité et la disparition d’espèces rares.

Cet environnement extraordinaire avec toutes les richesses qu’il contient mérite une attention particulière de la part de chaque habitant de la planète, car il tient une place de choix dans la réglementation du système climatique mondial.

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody