La Basilique Notre-Dame de la paix, le plus grand édifice religieux du monde Société

 image

La Côte d’Ivoire est un pays francophone situé en Afrique de l’ouest. Si elle doit sa renommée à des Hommes influents qui ont écrit et continuent d’écrire en lettre d’or son histoire, elle est beaucoup plus connue à cause de la présence, dans sa capitale politique, du plus grand édifice religieux jamais construit. La Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est un monument qui mérite de se voir analyser. Quelles sont les caractéristiques qui la rendent si exceptionnelle ? Réponse dans cet article.

 

La Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro polarise toutes les attentions et impressionne le regard de ses visiteurs. Plantée au milieu d’un paysage de terre ocre et de savane, elle est considérée en 1989 par le livre Guinness des records comme le plus grand édifice religieux chrétien du monde. La Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro a été consacrée par le Pape Jean Paul II le 10 septembre 1990 après sa construction et a ouvert officiellement ses portes au public le 1er janvier 1991. Les origines de la construction de ce gigantesque édifice sont d’ordre politique et religieux. Félix Houphouët Boigny, après la lutte pour l’indépendance et après l’avènement de son accession au pouvoir, avait l’ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays moderne et modèle en Afrique avec des infrastructures rivalisant celles de l’Europe. Aussi le Père de la Nation ivoirienne, voulait par la construction de cette Basilique, marquer sa foi chrétienne catholique et confier son pays à la vierge Marie. La Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro doit sa forme architecturale à l’architecte libano-ivoirien Pierre FAKHOURY, qui a à son actif plusieurs ouvrages de grandes envergures.

La basilique a été réalisée par 24 entreprises nationales et internationales entre 1986 et 1989. 1500 ouvriers africains ont participé au chantier, placé sous le contrôle d’Antoine Cesareo, en tant que directeur des grands travaux de la République de Côte d’Ivoire.

La Basilique Notre-Dame de la Paix peut contenir environ 200.000 personnes. Plus colossale que sa semblable de Rome, elle peut accueillir : 7 000 personnes assises et 11 000 personnes debout dans la nef centrale ; 30 000 personnes debout sur le parvis ; et Plus de 150 000 personnes debout dans l’espace compris entre les colonnes de l’esplanade.

La basilique de Yamoussoukro est aussi celle de tous les records. Elle est bâtie sur une surface de 130 hectares, avec un volume de terrassements de 800 000 m3. Les fondations sont constituées de 156 pieux forés à la bentonite de 1,10 m de diamètre et de 30 m de profondeur moyenne. L’esplanade elliptique, en forme de bras ouverts et accueillants, couvre une superficie de 30 000 m2, entourés de 128 colonnes de 21 m de hauteur et 2,20 m de diamètre. Le grand axe fait 275 m contre 60 m pour le petit axe, plancher au niveau 23,90 m. Le plancher est en béton précontraint de 8 800 m2 et de 56 m de portée au niveau 32,90. Le fronton est de 8 m au niveau 34,60. Les sols reluisants de la basilique sont en marbre importé d’Italie, d’Espagne et du Portugal, à raison de 700 000 m2. La sous-face est en staff.

La coupole de la Basilique Notre-Dame de la Paix fait de l’édifice « la basilique la plus haute au monde ». Elle est d’une structure tridimensionnelle de 7 000 barres d’acier galvanisé. Le revêtement extérieur est constitué de panneaux de 5 centimètres d’épaisseur, composé d’une tôle externe en aluminium 10/10, laquée au four, d’une mousse PVC à cellules fermées et d’une tôle d’aluminium naturel 7/10. L’intérieur, de couleur bleu ciel, est en staff peint de 135 000 m2, posé en spirale, cachant un escalier vertigineux qui sert de passage aux maintenanciers. Par ailleurs, il est bien de noter que cet édifice est la propriété du Vatican.

Pour les ivoiriens, la Basilique est avant toute chose, un symbole d’union. En effet, dans l’esprit des gens, elle constitue une fierté nationale. Elle appartient aussi bien au Chrétien qu’au Musulman, au Bouddhiste qu’au féticheur. Lorsqu’un ivoirien est à l’étranger, qu’il soit Chrétien ou Musulman, il brandit son appartenance au Pays de la plus grande Basilique du monde, avec enthousiasme et reconnaissance.

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody