A la découverte de l’École des Beaux-Arts de l’INSAAC Société

 image

De beaux tableaux colorés de toutes les tailles, des sculptures les unes plus impressionnantes que les autres, des ébauches de motifs de pagnes et des œuvres céramiques confectionnées minutieusement, voici le somptueux décor qui vous ouvre les bras lorsque que vous faite votre entrée à l’École Nationale des Beaux-Arts. Tomorrow Magazine a rencontré certains étudiants de cette école de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle d’Abidjan (INSAAC).

 

L’École Nationale des Beaux-Arts (ENBA) est l’une des cinq École que compte l’INSAAC. Cette école comporte huit ateliers différents : la céramique, l’architecture, la peinture, la sculpture, la gravure, l’art mural, design textile, etc. Le bâtiment de cette école est reconnaissable parmi tant d’autres. Les étudiants eux-mêmes ont pris l’initiative de l’embellir avec des peintures murales esthétiques et des statues. Un tour des ateliers de céramique, de sculpture et d’art textile nous a permis de toucher et d’apprécier la dextérité des étudiants.

Gomez Koffi MALAN est étudiant en master 1 de céramique. Avec beaucoup d’enthousiasme, celui-ci nous présente ce que constitue l’essentiel de ses travaux en atelier. On y apprend par exemple que l’argile utilisée par les étudiants de cette école provient de la ville de Dabou. Gomez décide de rentrer à l’Ecole de Beaux-Arts parce qu’il est d’abord un amoureux de l’art. Pour lui, le travail de l’argile est noble et mérite d’être exercé.

Après l’atelier de céramique, nous passons à celui du design textile. Là-bas, nous rencontrons Kixa Mamadou COULIBALY, étudiant en Master 1 de design textile. Par ailleurs président de l’association des étudiants des Beaux-Arts de l’INSAAC, Kixa est également un passionné de l’art. Cet atelier de design textile est scindé en deux compartiments, la création de maquette et le tissage. Nous y avons rencontré des étudiantes affairées à filer le tissu, parmi elles Nadège GNAE qui s’est perfectionnée dans la tapisserie. Kixa travaille souvent avec des entreprises industrielles textiles pour arrondir les fins du mois, mais il entend se perfectionner davantage pour devenir un grand designer textile, avoir un emploi solide ou créer sa propre entreprise. La création d’un atelier industriel de broderie ne quitte pas sa tête. Il y tient et promet de le mettre sur pied. Avec une somme d’un million, dit-il, l’entreprise peut se mettre en marche. Tout se déroule bien dans son atelier, seulement l’absence d’appareils informatiques de pointes tend à handicaper l’évolution rapide des étudiants, car le design textile, c’est aussi la maîtrise de l’infographie.

Juste après le design textile, c’est l’atelier de sculpture qui nous reçoit. Nicaise PREGNON est très concentré sur une œuvre sculpturale dont il a démarré les travaux depuis quelques semaines. Lors de notre visite, celui-ci travaillait apparemment à mettre en forme une athlète. Sa spécialité, la mise en forme de mouvements gymnastiques artistiques. À l’instar de Kixa, Nicaise offre des prestations de services. Son expertise lui a permis, par exemple, d’effectuer un voyage à Bamako où il a exécuté une œuvre. Outre les bourses qu’il reçoit, ces prestations de services lui permettent de vivre et d’être indépendant. Kafana SORO, juste à côté de lui, s’active à reproduire un lion. Le modelage est sa spécialité. Lui également amoureux de l’art, il croit qu’après ses études, il marquera ses contemporains de ses œuvres.

C’est l’occasion d’attirer l’attention des autorités ivoiriennes sur les conditions de travail de ces étudiants. De gros efforts ont été consentis pour les mettre à l’aise, mais il y a encore énormément de choses à faire pour les aider à se former de manière adéquate.

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody