Pourquoi devrions-nous respecter les feux tricolores ? Société

 image

Le feu tricolore est un mécanisme technique qui permet de réguler la circulation routière entre les usagers de la route, les véhicules et les piétons. Il se présente sous forme d’un poteau d’environ trois mètres de hauteur, placé  dans les angles des carrefours et sur lequel sont fixés des signaux lumineux.  La fonction principale de ces feux étant de réguler la circulation et garantir leur fluidité, il est impérieux que les usagers dans leur totalité puissent respecter leurs fonctionnements.

Objectifs et fonctionnement des feux tricolores

On distingue les feux affectés aux véhicules à moteur qui sont tricolores ; les feux réservés aux piétons qui sont bicolores avec l’image d’une silhouette de piéton et les feux destinés aux cyclistes, qui sont tricolores avec l’image d’une bicyclette. L’utilisation des feux de signalisation a pour but de garantir la sécurité de tous les usagers de la route, piétons et conducteurs, et d’aider l’écoulement des trafics denses de la circulation. On peut citer comme exemples, leur utilisation pour la gestion du trafic dans les intersections, la facilitation de la traversée des piétons autour des intersections, etc…

Un feu tricolore allumé au rouge indique que tous les véhicules doivent marquer l’arrêt absolument. Qu’il soit figé ou clignotant, tous les conducteurs de cet axe doivent marquer l’arrêt généralement sur un trait marqué au sol à quelques mètres du feu. Le feu vert autorise le passage des véhicules, sous l’exigence de prioriser le passage des piétons. Au feu jaune-orangé, tout conducteur doit marquer l’arrêt, sauf, si au moment de l’allumage dudit feu, le conducteur ne peut plus stopper sa voiture dans des conditions de sécurité suffisantes.

La nécessité de respecter les feux tricolores

En ville, les feux tricolores permettent de réguler et sécuriser les flux denses de véhicules rapides, à condition qu’ils soient utilisés et réglés avec convenance.

En imposant l’arrêt total aux véhicules susceptibles de se croiser, les feux de signalisation autorisent les usagers observant le feu vert à passer en toute assurance et à la vitesse maximale autorisée, aux intersections de voies. Cela facilite la traversée rapide de zones urbaines et réduit les processus, freinage – arrêt-accélération, améliorant le confort de conduite et diminuant la consommation de carburant. L’insertion des véhicules provenant de voies secondaires et la traversée des piétons est également facilitée grâce aux feux tricolores. Aussi, lorsqu’ils sont couplés à des détecteurs de vitesse, ils peuvent obliger un ralentissement important sur un passage qui traverse une petite localité ou un quartier, pour la quiétude et la sécurité des riverains.

Cependant, l’abondance des usagers de la route : piétons, cyclistes, motocyclistes, véhicules de transports en commun, peut rendre l’ajustement et la synchronisation des feux de circulation très compliqués, et parfois inadaptés pour tout ou partie d’entre eux. Il est donc important qu’ils soient observés correctement. De plus, les feux au vert, poussent les usagers à rouler à grande vitesse pour passer le carrefour avant la fin de la phase verte, ce qui accroît l’insécurité des usagers plus lents tels que les cyclistes. Enfin, les feux de circulation mal réglés créeraient des files et donc la moitié de la pollution, et multiplieraient par trois la consommation de carburant, donc les émissions de gaz carbonique, quand le trajet est encombré ou trop peu dense.

Auteur de l'article

Amy TAPE

Amy TAPE, est une Journaliste et bloggeuse ivoirienne. Elle a dirigé, trois ans durant ,Tomorrow Magazine et en est devenue aujourd’hui une éditorialiste. Elle continue de mettre sa belle plume au service de la Jeunesse africaine.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody