Sheryl SANDBERG, le féminisme version Facebook Leadership

 image

Facebook est aujourd’hui le réseau social le plus populaire et le plus riche de la Planète. Si l’on doit l’existence de ce joyau technologique à Mark ZÜCKERBERG, son fondateur, nous devons son développement fulgurant à  Sheryl SANDBERG. Diplômée de Harvard, et mère de 2 enfants, cette femme de 47 ans a réussi à devenir aujourd’hui le numéro 2 de Facebook. Son talent et son dynamisme sont reconnus de tous. Pleine d’ambitions, Sheryl n’a pas de limites. Elle rêve d’un monde où les femmes sont aussi présentes que les hommes dans le monde du travail, avec les mêmes droits. Découvrons ensemble cette grande dame à qui Facebook doit tout.

 

Le parcours brillant d’une femme brillante

Née le 28 août 1969 à Washington aux États-Unis, Sheryl Kara SANDBERG est la fille de Joel SANDBERG, ophtalmologue et l’ainée d’une famille de 3 enfants. À l’âge de 2 ans, ses parents déménagent à Miami en Floride, où elle part à l’école publique. Déjà à cette époque, elle fait partie des meilleurs de sa classe.

Cette ancienne pensionnaire de Harvard College devient, après de brillantes études, assistante de recherche de Lawrence SUMMERS, économiste en chef de la banque mondiale, en ce temps-là. Sheryl travaille à ses côtés deux ans durant, puis retourne à l’école. Elle s’inscrit à Harvard Business School et obtient le MBA avec distinction en 1995. Elle travaille ensuite en tant que consultante chez McKinsey & Company, et comme chef de service au sein du département du Trésor des États-Unis de 1996 à 2001.

Après le Trésor américain, Sheryl rejoint la Silicone Valley motivée par le désir de participer à l’accessibilité de l’information par tous. Elle est embauchée chez Google en tant que responsable des ventes et des opérations. Elle s’occupe de la gestion des ventes en ligne et publicité jusqu’en 2008 avec un mandat marqué par une réussite professionnelle. Satisfaite de ses performances, elle est prête à faire face à de nouveaux défis. Fin 2007, elle rencontre Mark ZÜCKERBERG qui la trouve parfaite pour le poste de COO (Chief Operating officier). Elle quitte Google pour Facebook en mars 2008. C’est le début d’une nouvelle aventure.

Numéro 2 de Facebook

Mark ZÜCKERBERG n’a eu aucune pression pour faire de Sheryl le numéro 2 de Facebook. Mark l’a senti et il lui a confié librement le développement de son entreprise. Il n’aura pas eu tort. En effet, passionnée de faire de cette planète un endroit plus ouvert et connecté, Sheryl s’investit à fond dans sa nouvelle fonction et très vite arrive à faire décoller l’entreprise.

Avant son arrivée, Facebook était une entreprise juste occupée à construire un site où des personnes pouvaient se faire des amis et communiquer facilement. Dès son arrivée, elle cherche rapidement à rendre Facebook rentable en y intégrant la publicité. Elle supervise les opérations commerciales, les ventes, le marketing, le développement commercial, juridique, les ressources humaines, les politiques publiques et les communications.

Facebook affiche de brillants résultats grâce au « sens des affaires » de Sheryl SANDBERG. En mai 2012, l’entreprise fait son entrée en bourse. Le travail paie et le 25 juin 2012, elle est la première femme nommée au conseil d’administration de l’entreprise. « Sheryl a été mon partenaire dans la gestion de Facebook. Elle a été le centre de notre croissance et de notre succès au fil du temps. » Reconnaît Mark ZÜCKERBERG avant d’ajouter que « Sa compréhension de notre mission et des opportunités à long terme et son expérience à la fois à Facebook et au sein des conseils d’administration publique ont fait d’elle un complément de choix pour notre conseil d’administration. » Son succès à Facebook est dû à sa méthode de travail fondée sur la communication et la transparence.

Bien qu’étant la seule femme au sein du conseil d’administration de Facebook, elle ne se laisse pas marcher là-dessus et ne laisse rien freiner ses ambitions. C’est au contraire, pour elle, une occasion de croire en ses rêves et aller de l’avant.

Pour les femmes…

Pourquoi n’avons-nous que trop peu de dirigeantes ? C’est là la question à laquelle notre championne veut non seulement répondre mais aussi donner une solution. Le constat est clair, il n’existe pas un seul pays où 95% des grandes entreprises ne soient dirigés par des hommes.  Bien que vivant dans un monde où l’on parle d’égalité entre les 2 sexes, cela reste juste une théorie dans le monde du travail. Et notre Super woman veut lancer un mouvement social mondial qui inverserait la tendance.  « Cela prendra des années, mais il faut absolument sortir de ce statut quo. » Aime-t-elle à se le répéter.

Pour Sheryl, la capacité de diriger n’est pas liée au genre. Les femmes ont leur place au sein des conseils d’administration, elles ont leur mot à dire à la prise de décision. Seulement, elles sont freinées par leur manque d’ambition. Elles sont souvent confrontées à des choix difficiles entre réussite professionnelle et accomplissement personnel. « Des études le montrent, parmi les cadres supérieurs, 2/3 des hommes mariés ont des enfants et seulement 1/3 des femmes en ont. », affirmait-elle lors d’une conférence TED X en 2010. C’est l’une des raisons qui freinent la plupart des femmes dans leur élan. Cela ne devrait pourtant pas être le cas. Pour notre business woman, les femmes doivent croire en elles-mêmes et dépasser leurs limites. Il y a un grand saut à faire pour arriver à faire changer les choses. Avec un peu de volonté, les femmes arriveront à faire changer les choses.

En avant toutes !

La directrice opérationnelle de Facebook parcourt alors le monde entier pour défendre le message suivant : La femme peut avoir tout et faire tout. en 2013, Elle sort « Lean In », un livre à travers lequel elle déclare aux femmes qu’elles peuvent allier carrière brillante et vie de famille équilibrée. « Lean In » obtient un succès incroyable et fait de Sheryl l’une des femmes les plus influentes au monde. Elle fonde Leanin.org, une sorte de communauté pour soutenir les femmes qui veulent atteindre leurs objectifs.

Note noire de ce parcours étincelant, Sheryl SANDBERG perd son époux David GOLDBERG en 2015, à la suite d’un accident. Malgré la douleur, elle demeure une femme optimiste. Elle continue de rendre l’empire Facebook de plus en plus puissant et d’inspirer les femmes du monde entier.

Lisez gratuitement Tomorrow Magazine de mars 2016, en cliquant ici.

Auteur de l'article

Audrey BLE

Content Uploader à KAYMU CI

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody