Didier DROGBA, ce n’était pas gagné Leadership

 image

Didier DROGBA est à l’image du bon vin. Il se bonifie au fur et à mesure que le temps passe. En voyant ses performances de haut niveau à l’Impact de Montréal, son club actuel, nous ne pouvons que tomber sous l’admiration de ce grand homme. Pour des milliers de personnes, Didier symbolise la réussite. Plusieurs d’entre nous penserons certainement qu’il a réussi parce qu’il est tombé au bon endroit, au bon moment et qu’il a dû rencontrer les bonnes personnes. Mais, il serait trop simpliste et très réducteur de se limiter à cette analyse. La réussite de cet attaquant légendaire a une origine plus profonde. Du sous-sol au sommet de la gloire, l’enfant de Gnaprahio a connu des hauts et des bas. Tomorrow Magazine vous invite à découvrir le parcours et la force de la mentalité toute particulière de Didier DROGBA.

 

Lorsque l’échec fortifie

Né le 11 mars 1978 à Abidjan, Didier DROGBA est l’un des plus grands footballeurs africains de l’histoire. Il grandit dans le quartier populaire de Yopougon Sicogi à Abidjan, où il frappe dans le ballon pour la première fois avec des gamins de son âge. Son père, employé de banque et sa mère dactylographe lui donne une très bonne éducation. En 1983, alors qu’il est âgé de cinq ans seulement, ses parents décident de l’envoyé en France chez son oncle Michel GOBA, footballeur professionnel au Stade brestois.

Après trois ans passés auprès de celui-ci, il signe sa première licence à l’AS Angoulême puis à l’USL Dunkerque. Déjà à son bas âge, Didier connaît des écueils. Ses deux parents perdent leurs emplois respectifs et il risque de se faire expulser pour titre de séjour non renouvelé. Comme si cela ne suffisait pas, il sera privé de toute activité footballistique pour avoir redoublé sa classe de 4ème. Didier se réfugie alors dans la ville de Poitiers chez un cousin, étudiant en droit. En 1993, les choses semblent s’éclaircir pour le gamin. Il retourne vivre en famille et retrouve les stades d’entraînement grâce à une licence au Levallois Sporting Club. Srebrenko REPCIC, entraîneur adjoint de Levallois, reconnaît le talent de Didier DROGBA et l’encourage à persévérer.

La confiance gagne peu à peu le jeune homme. En deux saisons, Didier inscrit 30 buts avec l’équipe des moins de 17 ans et effectue quelques apparitions dans le championnat de France amateur (CFA) avec l’équipe seniors du Levallois Sporting Club. Mais contre toute attente, les difficultés refont surface. Didier DROGBA, au plus fort de sa progression, subit plusieurs blessures qui entravent sa jeune carrière de footballeur. Pas question de se résigner. Il demande à intégrer un centre de formation et effectue des essais au stade rennais FC et à Guingamp. Les tests sont tous infructueux. Didier semble être né sous une mauvaise étoile.

Mais quelque temps plus tard, un coup de fil salvateur vient changer les donnes. En effet, il est contacté en 1998 par le Mans Union Club, un club de première division. Alain PASCALOU, adjoint de l’entraîneur Marc WESTERLOPPE, permet à Didier DROGBA, en reconnaissance de ses talents bruts de footballeur, d’intégrer pour la première fois un club professionnel. Ce passage à Mans persuade Didier que tout est possible si l’on persévère. La balle est désormais dans son camp.

 

L’étoile de la réussite

Dans un rapport écrit en novembre 2001, Bertrand MARCHAND, ancienne gloire du football français devenu entraineur, remarque au sujet de Didier DROGBA qu’ « Il y a en lui un joueur de haut niveau qui sommeille. »  Cependant, les problèmes n’en sont pas pour autant terminés. En l’espace de quatre saisons, son bilan dans le club manceau est considéré comme indigne d’un attaquant, seulement 12 buts en 64 matchs de championnat. Ce résultat devrait normalement faire perdre confiance à notre footballeur, mais Didier sait de quoi il est capable. Il n’abandonne pas. En janvier 2002, il rejoint Guingamp, pour pallier l’indisponibilité de son attaquant Stéphane GUIVARC’H, blessé. La progression de Didier DROGBA à Guingamp est fulgurante. En deux saisons, il inscrira 20 buts. Ceci lui permettra de faire partir, aux côtés de Stéphane GUIVARC’H, de « l’équipe du siècle » de Guigamp, désigné par les 16 000 internautes ayant participé à un vote, organisé par le quotidien régional Ouest-France.

Depuis, Didier a rejoint les meilleurs clubs d’Europe. L’Olympique de Marseille, Chelsea FC, Galatasaray Spor Kulübü, etc. Il aura marqué de son empreinte les championnats de France, d’Angleterre et de Turquie. C’est surtout à Chelsea FC, avec l’entraineur portugais José MORHINO que Dieu s’est le plus illustré. Pendant ses huit années avec ce club, il a remporté trois titres de champion d’Angleterre, quatre FA Cup, Deux Carling Cup et une ligue des Champions UEFA. En 2012, il a marqué son 100ème but en Première league et a été le premier joueur africain à atteindre ce chiffre. Il est devenu le seul joueur de l’histoire à avoir marqué dans 4 différentes finales de FA Cup.

En octobre 2012, il a été élu comme le plus grand joueur de l’histoire du club de Chelsea par les supporteurs de ce club. À Chelsea, Didier comptabilise 354 apparitions pour 157 buts inscrits. Il a grandement contribué au premier sacre du club depuis 50 ans en tant que champion d’Angleterre. Didier DROGBA a marqué plus de buts que tout autre joueur étranger à Chelsea et est le 4ème meilleur buteur de l’histoire du club. Par ailleurs meilleur buteur de l’histoire de la sélection nationale ivoirienne avec 61 buts, Didier est deux fois ballons d’or africain. En 2013, il est devenu le premier joueur africain à remporter le prestigieux Golden Foot.

Selon Vincent LABRUNE, actuel président du club marseillais, Didier est un véritable leader comme on en voit rarement, « Dans l’histoire du football, j’ai rarement vu un joueur porter son équipe sur ses épaules autant que Didier DROGBA. Tout était construit autour de lui. Ah si ! Avant lui, il n’y a eu que Maradona à Naples dans les années 1980… »

Lisez gratuitement Tomorrow Magazine d’avril 2016, en cliquant ici.

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody