Sport : Leicester, la leçon d’un sacre Leadership

 image

L’incroyable s’est produit en Angleterre. Leicester, l’une des plus petites équipes du championnat a remporté la Barclays Premier League à la stupéfaction de tous. En prenant les rênes de ce petit poucet du football anglais la saison dernière, le coach italien Claudio RANIERI, qui avait pour mission de maintenir l’équipe en première division, n’avait jamais imaginé qu’il entrerait dans l’histoire du football. Les Foxes (renards), sont le parfait exemple de ce que tout est possible si nous osons croire en nos rêves, même les plus fous.

 

Croire à l’incroyable

Le lundi 02 mai 2016 restera à jamais gravé dans les annales du football moderne. Après un nul entre Chelsea et son dauphin Totthenam, le club de football de Leicester est officiellement devenu le 117ème champion d’Angleterre. Ce sacre est le premier depuis la création du club en 1884 et récompense tout naturellement la saison plus que surprenant de ce petit poucet bleu et blanc que personne n’espérait voir un jour soulever ce fameux trophée.

On le sait tous, la Premier League est dominée depuis dix années par trois équipes, notamment Chelsea, Manchester United et Manchester City. En effet, ces trois clubs n’ont partagé leur gloire à aucune autre équipe. On pouvait s’attendre à un sursaut d’orgueil d’équipes de premiers acabits tels que Liverpool, Arsenal ou Totthenam, mais on ne pouvait jamais penser que les coéquipiers de Jamie VARDY seraient sacrés champions.

Club modeste, sans grand portefeuille, Leicester avait fini 14ème avec 41 points lors de la saison 2014-2015. Ce qui donne toute sa saveur à la victoire des Foxes, c’est non seulement le parcourt du club, mais aussi et surtout celui de ses joueurs. Figurez-vous qu’il y a sept ans seulement, Leicester City évoluait en League One, la troisième division anglaise. Pendant la même période, Jamie VARDY, le meilleur buteur du club exerçait son métier de footballeur à Stocksbridge Park Steels, un club de huitième division. Il ne percevait que 50 euros (30 000 FCFA) par semaine. Riyad MAHREZ, meilleur joueur du championnat anglais cette année, lui évoluait incognito à Sarcelles en France et N’Golo KANTE à Suresnes quelque part vers Paris. Et que dire de l’entraîneur Claudio RANIERI ? Cet entraîneur expérimenté a été licencié à six reprises par des clubs qui le trouvaient incompétent. On comprend donc que c’est un groupe de personnes frustrées par les échecs et ayant une forte volonté de réussir qui s’est retrouvé dans le club de Leicester.

 

Une saison folle

Le démarrage cette saison, des poulains de Claudio RANIERI, a été satisfaisant, notamment avec une victoire sur Sunderland sur un score de 4-2. Emmenés par un James VARDY exceptionnel qui a fini deuxième meilleur buteur et un Riyad MARHEZ tout feu tout flamme, les Foxes ont été champion à la pause de la compétition avant janvier 2016. Leur force de caractère ne faiblissait aucunement devant les superstars du championnat. Avec seulement 3 défaites en 36 matchs, Leicester a fait découvrir à l’Angleterre et au monde une équipe modeste, mais très solidaire en dehors du terrain et soudé sur la pelouse. Cette force de caractère remarquable et cette humilité à toute l’équipe avant chaque match par l’entraineur Claudio RANIERI. Malgré les bons résultats de son équipe, celui-ci n’a jamais prétendu au titre jusqu’au jour du sacre. Après plus de 132 ans d’attente, Leicester est enfin monté sur le toit de l’Angleterre, comme pour dire que la persévérance et la patience viennent à bout de tout.

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody