Alain NTEFF, Prix Spécial de la Reine d’Angleterre Leadership

 image

C’est vraiment dommage qu’un nombre innombrable de Jeunes africains en sont encore à se torturer l’esprit avec la pensée qu’il faut être forcément issu d’une famille aisée, aux trains de vie opulents, pour réussir sa vie et impacter le monde ? Pourtant, les exemples de Jeunes entrepreneurs africains n’ayant que pour seul avantage leur volonté de réussir et leur persévérance, ne manquent pas. On pourra en citer des dizaines et des dizaines, mais pour ce mois de juillet 2016, Tomorrow Magazine vous propose de découvrir le profil d’Alain NTEFF. Ce jeune entrepreneur social camerounais a ceci de particulier qu’il a réussi à séduire, par ses actions entrepreneuriales et sociales, des personnalités éminentes de ce monde, la Reine Élisabeth II d’Angleterre notamment.

 

Pendant l’interview exclusive qu’il a bien voulu accorder à Tomorrow Magazine, Alain NTEFF a déclaré que le secret de son succès n’était rien d’autre que le dur labeur, la persévérance et l’envie d’oser. Avec toutes ces valeurs contenues en ce jeune homme de 24 ans, l’on peut affirmer qu’on n’a nullement besoin de rechercher des success-stories dans le lointain. L’Afrique est une véritable source d’inspiration. 

André SIAKA, ingénieur et grand patron camerounais, parrain d’une prestigieuse compétition de Start-Up, organisée au Cameroun s’adressait à Alain NTEFF en ces termes : « Malgré tout ce que j’ai vécu dans ma vie, je suis tout de même impressionné par un génie comme Alain NTEFF. Je suis sûr que vous serez l’un des acteurs de la transformation de l’Afrique. »

Ce ne sont nullement des paroles en l’air. Alain NTEFF peut être assimilé à l’un de ses super héros d’Hollywood, car tout comme eux, il sauve des vies. Concepteur d’une application mobile qui rappelle aux femmes enceintes des zones champêtres ou reculées leurs dates de rendez-vous chez le médecin pour des visites prénatales et postnatales, il est devenu le prototype par excellence de l’entrepreneur social africain. Il défie le phénomène de la mortalité maternelle et infantile, malheureusement si récurrente dans son pays le Cameroun et même partout sous nos tropiques.

Gifted Mom, l’application qui donne vie

GiftedMom est une Start-up dont l’idée a été développée par Alain NTEFF en novembre 2013, et après un projet pilote, la StartUp a été mise sur pied en 2014. Il nous situe la raison d’existence de cette entreprise, « Gifted Mom a été créée pour informer, sensibiliser et éduquer les femmes enceintes sur les risques d’une grossesse non suivie et sur l’importance des vaccins chez les enfants âgés de 0 à 1 an. » Le but de son entreprise est donc d’aider les femmes enceintes ou celles qui viennent d’accoucher à avoir des informations sanitaires et hygiéniques utiles, afin de limiter les risques de maladie et de décès.

Diplômé d’étude supérieure en télécommunication, Alain aurait pu prendre une tout autre trajectoire que celle de l’entrepreneuriat. Sa qualité d’ingénieur lui aurait permis de travailler, par exemple, pour l’une de ces grandes entreprises de télécommunications présentes au Cameroun. Mais un fait change complètement sa vision des choses et scelle définitivement son destin. Lors d’une visite au centre de sante de Bambalang, à Bamenda dans le nord-Ouest du Cameroun, Alain est abasourdi par le nombre de décès maternel et infantile enregistré dans cette structure sanitaire. De retour chez lui, il ne cesse de penser à cette ‘’tragédie’’ qui constitue, à son avis, un véritable manque à gagner pour son pays. Une mère qui perd la vie en donnant la vie, est une perte énorme pour le Cameroun et pour l’Afrique et c’est inacceptable ! Il se sent du coup investit d’une mission. Il faut qu’il arrive à trouver une solution à ce problème. Aussitôt pensé, Alain cherche immédiatement à comprendre les raisons profondes de ce phénomène, « Quand j’ai essayé d’étudier les causes de cette situation, j’ai réalisé que les principales causes de décès étaient évitables, et que le manque d’information, d’éducation, de communication, et même l’ignorance étaient à l’origine de ces décès. » Il faut agir et très vite, une vie ça coûte cher. Il se met à la tâche. Malgré un manque criard de moyens, il décide de se lancer. Il se fait entourer de personnes qui comprennent le sens de son combat et qui sont sensibles à la question de la mortalité maternelle et infantile. Avec ces personnes, il se bat pour trouver le minimum de financement. En 2013, il lance une étude pilote. L’étude est concluante et encourageante. Quelques mois plus tard, il crée une application mobile qu’il baptise GiftedMom. Cette application devient la première de ce genre au Cameroun et en Afrique.

Au fur et à mesure, GiftedMom devient l’outil de suivi de nombreuses femmes vivant dans les régions reculées du Cameroun. En 2015, Alain améliore la qualité de son service et initie une hotline. Grâce à cette ligne téléphonique, les femmes enceintes ou celles qui viennent d’accoucher ont la possibilité d’envoyer, en cas d’urgence, « MOM » par SMS au 8566 et recevoir immédiatement un appel d’un centre sanitaire. Elles ont également la possibilité de souscrire gratuitement à ce service et de bénéficier d’un appel ou d’un SMS du médecin, au moins une fois par semaine. Peu importe le dialecte de ces femmes, des personnes parlant l’anglais, le français, le peul, l’éwondo, le pidgin, etc. sont à leur écoute au bout du fil. Aujourd’hui, plus de 700 SMS sont envoyés chaque jour via ce service hotline. Plus de 10 000 femmes au Cameroun ont déjà bénéficié des services de GiftedMom et l’objectif d’Alain est de voir ce chiffre multiplié par 10 et de voir des millions de femmes en bénéficier sur tout le continent africain.

L’utilité de cette application n’est plus à démontrer. Seulement une femme enceinte sur trois bénéficie des quatre visites obstétriques conseillées pendant la grossesse au Cameroun, selon l’OMS. Il faut également noter qu’une étude démographique et de santé menée en 2011, au Cameroun, déclare 782 cas de décès de femmes pour 10 000 naissances et 62 cas de décès infantiles pour 1 000 naissances. Permettre donc aux futures mères et à celles qui viennent d’accoucher de veiller sur elles et sur leurs nouveau-nés est essentiel.

Des distinctions méritées

En 2014, Alain NTEFF reçoit le Prix Anzisha, décerné par la Fondation MasterCard, du meilleur entrepreneur social d’Afrique. En 2015, lors du New York Forum Africa (NYFA) tenu à Libreville au Gabon, il rafle le Prix de la Jeune Entreprise Africaine. En 2016, il réédite et remporte la première édition du Challenge Startupper de Total Cameroun. Ces prix sont les retombées d’un travail acharné abattu tous les jours pour le bonheur des autres. Toutefois, si une distinction fait plus de fierté et impressionne grandement, c’est bien celle des prix 2015 des Queen’s Young Leaders Awards, décerné chaque année par la Reine Élisabeth II d’Angleterre, pour récompenser des personnes exceptionnelles âgées de 18 à 29 ans, originaire d’un pays du Commonwealth, qui prennent les devants des choses dans leur communauté, en utilisant leurs compétences pour transformer des vies.

Ces prix 2015 des Queen’s Young Leaders Awards, Alain les a reçues personnellement des mains de la Reine d’Angleterre au palais de Buckingham, où il a été officiellement reçu, lors d’une cérémonie, en présence d’un parterre de personnalités de haut rang. Quel honneur ! Il y a par ailleurs pu rencontrer le prestigieux footballeur anglais, David BECKHAM, qui lui a exprimé toute sa fierté. C’est donc à juste titre que le Magazine Forbes, l’a classé parmi les 30 Jeunes de moins de 30 ans qui font bouger l’Afrique.

Pour la Jeunesse africaine

Pour en arriver là, Alain n’a pas que traversé des chemins fleuris et paisibles, il a rencontré d’énormes difficultés. Mais il refuse de s’attarder à les énumérer. L’essentiel, c’est d’accomplir ses projets, peu importe le nombre de fois que nous avons échoué. Abandonner ? Jamais cela ne lui a traversé l’esprit, « Jamais je n’ai pensé à abandonner, le fait de savoir que ce que je fais sauve des vies me rend encore plus inébranlable. »

Un fait malheureux prévaut sur le continent et dérange Alain. Il a tenu à en parler. « Les États africains font face à un manque de politique gouvernementale favorisant les produits développés en Afrique et mettent un accent sur les produits étrangers en pensant que ces produits de l’extérieur peuvent résoudre les problèmes de l’Afrique. » Le mépris des africains vis-à-vis des produits conçus par les africains est un problème grave pour le développement du continent et Alain semble avoir la solution. « Pour pallier ces manquements, l’Afrique devrait donner l’opportunité aux talents de se développer, et mettre des stratégies de développement des idées innovantes pour sortir du joug du néocolonialisme, et pour consommer des produits typiquement africains. »  

Alain NTEFF le clame partout et à souhait, il est fier de la Jeunesse africaine, qui malgré les difficultés, ne cessent de se battre pour rester digne et pour sortir le continent de la pauvreté, « La jeunesse africaine est dotée d’un très grand talent et de formidables idées, mais qui tardent à se développer faute d’encadrement. Toutefois, il y a des Jeunes qui se démarquent quand même par leur ingéniosité. » Pour ceux qui sont encore dans le doute et qui hésitent à se lancer, il leur adresse ce message, « A mes frères et sœurs africains jeunes, je leur conseille d’avoir un esprit de bosseur, je leur demande de travailler avec passion, persévérance, de savoir saisir les opportunités. Il faut qu’ils comptent d’abord sur eux-mêmes, et surtout qu’ils osent car tout Homme est capable d’atteindre ses objectifs, à condition d’avoir confiance en ce dont il est capable. » Vive Alain NTEFF et vive la Jeunesse africaine qui bouge !

Téléchargez gratuitement Tomorrow Magazine en cliquant ICI

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody