Lorsqu’on perçoit le cœur de l’autre, on peut savoir son goût Mind Lecture

 image

Livre entièrement dédié à la jeunesse mondiale, “Qui es-tu, toi qui m’entraînes ?” est un recueil d’expériences basé sur les rencontres que le révérend Pasteur Ock Soo Park, auteur du livre, a eues avec des centaines de milliers de Jeunes dans le monde entier. Best-seller, la profondeur, la pertinence et surtout la simplicité du contenu de ce livre sont reconnues sur toute la planète, et c’est à juste titre que nous vous offrons des bouts de ce livre, chaque mois dans Tomorrow Magazine.

Pour percevoir clairement la saveur des gens, nous ne devons pas nous exprimer uniquement avec notre bouche, mais exprimer ce qui se trouve dans notre cœur. Ensuite, nous devons goûter le cœur des autres personnes. Lorsque vous parvenez à connaître le cœur d’une tierce personne, vous parvenez à comprendre la saveur unique de celle-ci.

Ma femme et moi sommes mariés depuis quarante ans. Tout ce temps durant lequel j’ai vécu avec elle, j’ai pu m’apercevoir qu’elle possède un goût que je ne peux sentir en aucune autre. Ma femme a une saveur unique. Ma fille a une saveur qu’elle est complètement la seule à posséder. Mon fils a une saveur qu’il est le seul à posséder. Mon fils et sa famille vivent à New York, aux Etats-Unis. Un jour, j’ai reçu un appel téléphonique de mon petit-fils depuis l’Amérique : « Grand papa, dépêche-toi de venir à New York. Tu me manques. » La famille de mon fils me manque également parce que chacun de ses membres a une saveur unique.

Tout comme vous vous habituez progressivement à la saveur du durian (fruit d’Asie), lorsque vous parvenez à mieux connaître une personne et que vous percevez sa saveur, vous vous trouvez incapables de voir les défauts et les lacunes de cette dernière, comme on ne perçoit plus l’odeur nauséabonde du durian.

Les gens disent beaucoup de choses pour juger et critiquer les autres : « Cette personne change constamment son cœur ! Cette personne se croit grande. Cette personne est vraiment insensée. Cette personne est déraisonnable. » Savez-vous à quel moment les gens disent ces choses ? C’est avant qu’ils n’apprennent la saveur de cette personne. Lorsque vous parvenez à percevoir la saveur de cette personne, merveilleusement, votre première impression à son égard disparaît : « Maintenant, je vois pourquoi elle était impatiente. » Vous commencez donc à la comprendre. Auparavant, vous ne faisiez que vous disputer avec elle, disant : « Pourquoi étais-tu autant frustrée au début ? » Cependant, une fois que vous parvenez à connaître la saveur de cette personne, vous commencez à la comprendre entièrement, disant : « Elle ne pouvait que se sentir frustrée. »

Quelles que soient les personnes, leurs enfants leur sont adorables parce qu’ils en savent beaucoup sur leur saveur. Plus vous vous rapprochez des gens, plus vous parvenez à aller au-delà des choses superficielles et à percevoir leur cœur. Lorsque vous parvenez à percevoir le cœur des gens, vous commencez à soupirer après leur saveur. Lors de mon voyage au Paraguay, une escale de deux heures a été programmée à New York avant de nous envoler pour l’Amérique du Sud. Mon fils est venu à l’aéroport avec mon petit-fils à mon arrivée à New York. Mon petit-fils de six ans m’a vu et m’a dit : « Grand papa ! Je veux que tu restes dormir avec nous, mais pourquoi t’en vas-tu aujourd’hui ? Ne peux-tu pas t’en aller demain ? Pourquoi arrives-tu et retournes-tu sans rester dormir cette nuit chez nous ? J’ai passé plusieurs jours chez toi en Corée, Grand-papa. » Dans l’avion, pendant le vol entier vers l’Amérique du Sud, sa voix continuait à résonner en moi. C’est une saveur que je ne peux percevoir qu’en mon petit-fils. Si mon fils disait : « Père, je veux que tu restes dormir avec moi », cela semblerait vraiment étrange.

On rencontre les gens dans le cœur. Il existe donc une saveur qu’on ne peut percevoir qu’en ces personnes. Et, lorsque vous sentez cette saveur, leur cœur commence à vous manquer. Vous commencez à soupirer après elles. Lorsque vous cultivez la relation avec les gens dans le cœur, vous vous trouvez entourés de bonnes personnes, de personnes après qui vous soupirez, de personnes qui vous manquent, avec qui vous voulez partager un repas, de personnes que vous êtes heureux et joyeux de voir. En vivant ainsi, vous vous faites entourer de ceux que vous aimez, et ceux qui vous entourent trouvent également la paix. Par ailleurs, si vous ne rencontrez pas les gens dans votre cœur, mais, ne les rencontrez qu’en apparence, seule l’odeur nauséabonde apparaîtra et vous ne les aimerez pas, tout comme lorsque vous rencontrez le durian pour la première fois. « Pourquoi cette personne est-elle encore ici ? Je ne t’aime pas.

Sors d’ici. » C’est ainsi que vous vous sentirez dans votre cœur.

Si vous vivez ainsi, vous ne serez entourés que de personnes que vous n’aimez pas.

Téléchargez gratuitement Tomorrow Magazine en cliquant ICI

Auteur de l'article

Park Ock Soo

Expert en changement de mentalité

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody