Leadership : L’aigle qui croyait être une poule Leadership

 image

De nombreuses personnes font énormément de gâchis. Un potentiel incroyable les habite, mais elles n’en font pas usage, parce que leurs pensées et leurs mentalités les en éloignent. ‘’Non, je ne suis pas une personne assez intelligente ou assez forte pour réaliser telle chose ou telle autre chose’’, est ce type de phrase qui surgit constamment dans le fond de leur cœur. Tout comme l’aigle qui se croyait poule, ces personnes quittent ce monde en emportant avec elles ce potentiel qui aurait pu constituer une solution à un problème.

 

Un aigle à la mentalité de poule

L’histoire de l’aigle convaincu d’être une poule est une merveilleuse enseignante. Des paysans découvrent le nid d’un aigle pendant leur balade dans les montagnes et récupèrent les six œufs qui s’y trouvent. La mère aigle, de retour de la chasse, se rend compte amèrement de la disparition de ses œufs, mais que peut-elle faire ? Les chasseurs, eux, réjouis à l’idée de ce bon diner, rentrent avec beaucoup de satisfaction au village. Ce soir-là, cinq œufs seront utilisés pour le dîner et le sixième, en attendant d’être à son tour consommé le lendemain, est déposé dans le poulailler, parmi des œufs d’une poule.

Quelques jours plus tard, l’œuf d’aigle n’est pas consommé et il éclore. L’aiglon qui y sort est bien différent des autres poussins. Son plumage est plus touffu, son bec trop long et très pointu, sa taille trop grande, etc. Mais personne n’y prête attention. Plus le temps passe et plus il sent la dissimilitude. Alors, notre aiglon décide d’aller demander à mère poule pourquoi il est si différent des autres.

A lire aussi : Le charbon et le diamant sont issus de la même matière et pourtant…

Lorsqu’il pose la question, mère poule répond avec dédain qu’il devrait s’occuper à apprendre à picorer et à chanter au lieu de se poser des questions stupides dont seule la nature a les réponses. L’aiglon acquiesce et rejoins ses ‘’frères’’ poussins dans la basse-cour.

Un bon jour ensoleillé, pendant que tous les poussins étaient en train de jouer, ils aperçoivent haut dans le ciel un animal magnifique. C’était vraisemblablement un oiseau. Comme il était beau et majestueux. Tous les poussins enviaient sa capacité à planer dans le ciel et sa belle allure. L’aiglon s’écria d’une voix forte « Comme j’aimerai être comme lui ! » Un coq près de lui pouffa de rire et lui dit « C’est bien de rêver, mais garde toi d’être irréaliste de peur de perdre la tête. Tu es une poule et tu le resteras jusqu’à ta mort. » L’aiglon baissa la tête et accepta cette pensée. Bien que sentant en lui cette envie de battre des ailes et voler dans les airs, il devait se laisser emporter par la ‘’réalité’’ qu’il n’était qu’une poule.

La fin de l’histoire est tragique et pathétique. A l’instar de toutes les poules, l’aiglon finit dans une marmite. Il mourut avec la mentalité d’une poule. Triste fin, n’est-ce pas ?

Héro, pourtant zéro à nos propres yeux

Certains se reconnaîtront certainement dans cette histoire. Tous autant que nous sommes, nous avons une aptitude et des capacités à revendre. Nous avons tous quelque chose de particulier à donner et susceptibles de changer ce monde, mais hélas !

Bien qu’ayant des aptitudes à voler haut dans le ciel et à être un chasseur redoutable, l’aiglon s’est laissé entraîner par la mentalité de son entourage. Autour de nous, dans notre proximité direct, il peut régner une mentalité de défaitiste. Peut-être sommes-nous nés dans une famille pauvre et endettée. On aura certainement l’habitude d’entendre qu’il faut être millionnaire pour devenir milliardaire. La mentalité de perdant de nos amis les maintiens dans leur limite, les circonstances de la vie nous fait croiser leur chemin et nous devenons comme eux.

Sommes-nous prisonnier de vivre selon leur manière de voir les choses. Fermez les yeux, ne ressentez-vous pas cette force et cette aptitude à faire quelque chose de différent ? Vous avez un combat quotidien à mener avec vos propres pensées et celles des autres. Refusez catégoriquement que vous êtes nés pour ne vivre qu’une vie fade et de suiveur. La société a besoin de vous, de votre talent, de vos solutions.

N’hésitez plus à vous démarquer, à déployer vos ailes et à voler haut dans le ciel. Chers frères, chères sœurs, vous n’êtes pas des poules qui doivent finir dans la marmite, mais des aigles qui chassent, qui ont une vue perçante, des griffes acérés et un bec fourchu, capable de transpercer n’importe quelle carapace.

Pensez-y, ne privez pas ce monde de votre talent.

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody