N’ayez pas peur de l’échec ! Leadership

 image

Malgré sa petitesse, la puce saute très haut. Bien que mesurant 2 à 6 mm en moyenne, elle peut bondir jusqu’à 18 cm de haut, ce qui fait plus de 40 fois sa taille. Couché sur la moquette du salon, à la maison, un fait surprenant m’est arrivé. J’ai saisi une toute petite puce qui devrait certainement provenir de ma chienne et je l’ai enfermé dans une bouteille d’eau minérale vide. Tout amusé, je constate que la puce, tout à l’heure si trépide, après seulement quelques tentatives, avait perdu toute sa capacité à sauter. J’étais curieux de savoir ce qui la maintenait immobile. Avait-elle finit par admettre et à accepter le fait qu’il ne lui était plus possible de bondir aussi haut qu’avant ? La puce demeurait tranquille au fond de la bouteille. Elle ne bougeait pas. J’ai pris pitié et j’ai rapidement ouvert la bouteille. Elle était toujours inerte. J’ai vite fait de l’a fait sortir de sa ‘’prison’’, en espérant la voir me faire un joli bond, mais que nenni. J’ai attendu des minutes, je l’ai bousculé avec une brindille de balai, mais rien n’y fit. Je venais de me rendre compte d’une chose, la puce avait perdu le réflexe de bondir.

Cette rencontre avec la puce, m’a vraiment fait réfléchir et j’en suis arrivé à faire un rapprochement avec nous, humains. Lorsque nous expérimentons l’échec ou les difficultés, nous perdons confiance et commençons à hésiter devant les défis qui se dressent face à nous. Ensuite, tout naturellement, naît le désespoir.

Permettez chers amis et lecteurs de Tomorrow Magazine, que je vous raconte un tout petit pan de l’histoire du magazine que vous lisez actuellement. Je vais laissez passer les raisons idéologiques et morales qui nous ont poussé à créer un tel magazine et vous transporter tout simplement au cœur de quelques difficultés traversées.

Pour faire vite et pratique, imaginez un magazine gratuit, imprimé à 1 500 exemplaires sur du papier couché brillant et qui a du mal à se trouver des annonceurs, à cause de la réticence de ceux-ci face à un média créé et dirigé par des Jeunes ‘’inexpérimentés’’. Voyez-vous un peu le tableau ? Je ne vais pas m’attarder ici sur tous ces écueils, car cela fera l’objet bientôt d’une parution spéciale. Mais je veux dire que nous n’avons jamais abandonné le rêve de faire de ce magazine le N°1 de la Jeunesse leader ivoirienne et africaine. Nous n’avons, tous les mois au bout de nos plumes, que des mots incitateurs à la persévérance et des phrases encourageant au dépassement des limites. Alors de quel droit se permettrions-nous de mettre la clé sous le paillasson ? Ce serait se rendre coupable de traitrise vis-à-vis de vous, chers lecteurs. Six mois et souvent plus sans le moindre salaire, écrire sans cesse des articles, sans jamais voir ne serait-ce qu’un petit commentaire d’encouragement, se voir snober parce que vous n’êtes pas frater… ou Li.. Magazine. C’était cela les fruits de notre passion et de notre rêve. Mais on y croyait. De 20 visites le mois, nous sommes passés à plus de 15 000 visites aujourd’hui. Le magazine digital est à plus de 2 000 téléchargements mensuels en moyenne. Tomorrow Magazine est désormais téléchargé dans presque tous les pays d’Afrique francophone, au Canada, en France, en Corée du Sud, etc. Les chiffres vont grandissants et c’est gratifiant.

Parce que demain sera meilleur, nous vous invitant à ne pas avoir peur des échecs d’aujourd’hui. Nous vous encourageons à déguster avec appétit chaque ligne de ce magazine, nous y avons mis toute notre passion, toute notre espérance et tout notre espoir. Chers amis André HOT et Linda DJOMOU, fidèles lecteurs du Cameroun, merci pour la considération. Bonne lecture à tous !

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody