Football : Christine EZOUA, plus que les hommes Leadership

 image

La gestion du management des principales équipes de football demeure l’apanage des hommes dans tous les pays. Très peu de femmes se frottent à cette tache remplie de contraintes. En Côte d’Ivoire, une seule avait réussi, là où plusieurs hommes n’avaient pas véritablement fait preuve de leadership : Il s’agit de Ginette Rose, Manger Général du Club Issia Wazy. Son œuvre n’aura pas été vaine, car elle a inspiré d’autres femmes, notamment Christine EZOUA.

 

Ginette Rose avait réussi à porter son club dans les premiers rangs de l’élite du football ivoirien et africain dans les années 2000. Depuis cette époque, très peu de femmes ne s’étaient pas aventurés à ce poste de dirigeante de club de football. Il a fallu attendre 2015 pour voir renaitre cette race de femmes leaders à la tête d’un club du championnat ivoirien avec Christine EZOUA, Présidente de Moossou FC.

À l’origine, Moossou, village aggloméré à l’ancienne capitale, quarante kilomètres à l’est d’Abidjan, est connu pour abriter le royaume Abouré. C’est là que Jacques AKA créé en 2001 un club avec son épouse, Christine EZOUA. Au décès du président en 2010, sa femme, coiffeuse et esthéticienne de formation, n’hésite pas à relever le défi contre l’avis d’une partie de son entourage. Après quatre années, Moossou FC accède à la Ligue 1 et a même occupé lors de la saison 2015 du championnat ivoirien, la première place durant plusieurs semaines, battant notamment le champion en titre, l’AS Tanda (3-0). Le club terminera le championnat à la 9ème place et réussira à remporter la finale de la Coupe de la Ligue, l’un des prestigieux trophées de la saison.

Dans son ambition de bâtir un club à dimension continentale, la présidente a cédé 45 % de ses parts à des partenaires pour générer des fonds. Ce fut une stratégie payante, car grâce à cette bouffée d’air, son club a réussi à se maintenir en première division du championnat national, contrairement à l’équipe de Yopougon FC avec laquelle il avait accédé à la Ligue 1.

Par ailleurs, Elle a réussi à convaincre Pierre Deschamps D’Ores, PDG d’une importante société immobilière, à investir avec elle dans le club. Une autre stratégie, qui lui a permis de vendre l’image d’une équipe jeune et ambitieuse. Devenue l’objet de curiosité pour des chaînes de télévision, le Moossou FC a réussi à attirer des sponsors, tels que la filiale du groupe industriel ivoirien Yechi Universelles Industries.

Christine EZOUA, après le décès de son époux, a développé une attitude qui doit faire école auprès des jeunes dames qui se lancent dans l’entrepreneuriat. Elle a fait preuve d’un leadership exceptionnel : Elle a réussi à réunir les compétences et les moyens nécessaires pour perpétuer la vision de son défunt époux. Mieux, elle a su motiver et inspirer des personnes pour l’accompagner dans cette aventure et faire du Moossou FC, l’un des clubs de football les plus structurés de Côte d’Ivoire, à l’image de l’ASEC Mimosas, un autre club ivoirien faisant partie du top 5 des meilleurs clubs d’Afrique.

Auteur de l'article

Tomorrow Magazine

Le 1er Magazine 100% Jeune

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody