Leadership : Vous devez vous découvrir Mind Lecture

 image

Livre entièrement dédié à la jeunesse mondiale, “Qui es-tu, toi qui m’entraînes ?” est un recueil d’expériences basé sur les rencontres que le révérend Pasteur Ock Soo Park, auteur du livre, a eu avec des centaines de milliers de Jeunes dans le monde entier. Best-seller, la profondeur, la pertinence et surtout la simplicité du contenu de ce livre sont reconnues sur toute la planète, et c’est à juste titre que nous vous offrons des bouts de cet ouvrage, chaque mois dans Tomorrow Magazine.

 

En réalité, les gens ne se connaissent pas bien. S’il leur était demandé de s’évaluer eux-mêmes, ils se donneraient des notes beaucoup plus élevées que celles qu’une autre personne leur aurait données.

En réalité, beaucoup de gens qui reçoivent une note de cinquante de la part des autres, se donnent eux-mêmes une note au-dessus de quatre-vingts. De telles personnes se disputent souvent avec les autres qui sont autour d’elles, parce qu’elles se considèrent comme méritant quatre-vingts, tandis que les autres les estiment à cinquante. Certaines personnes pensent : « Pourquoi ces personnes me méprisent-elles ? » Et, il s’ensuit des conflits.

Par ailleurs, si une personne était évaluée à cinquante lorsqu’elle ne se donnait que trente, elle aurait toujours un cœur reconnaissant à l’égard de ceux qui l’entourent. Et parce que les gens la traitent et la voient comme méritant cinquante, elle finit par avoir une bonne relation avec eux. Cela est aussi vrai entre un homme et sa femme. « Mon époux est vraiment grand et j’ai vraiment de la chance qu’un tel homme se soit marié à une femme comme moi. » Une femme qui a ce cœur, chaque fois qu’elle a une difficulté, se dit : « Puisque mon époux est mieux que moi en tout point, si je lui explique mon problème, il s’en chargera. » Elle raconte donc son problème à son époux et prend du repos. Elle est en mesure d’avoir la paix parce qu’il revient à son mari de se charger de cela.

Alors qu’une femme qui pense : « Je suis beaucoup mieux que mon mari. Mon mari est un bon à rien », ne peut pas lui confier ses problèmes chaque fois qu’elle se trouve en difficultés, et s’en tient à elle-même en toutes choses. Elle finit éventuellement par le harceler et à se plaindre de lui. En le faisant, elle lui impute la responsabilité lorsque les choses vont mal, et elle cache l’image de sa faible personne.

Si vous humiliez votre cœur un tout petit peu, vous serez en mesure d’échanger avec les autres autour de vous. Par conséquent, la joie commencera à rayonner en vous. Par contre, si vous vous jugez mieux que ce que vous êtes en réalité, tout sujet sera pour vous une occasion de plainte. Par exemple, si une personne qui gagne soixante mille dollars l’année pense comme une personne qui gagne trente mille dollars l’année, elle sera très prudente dans ses dépenses. Elle sera complètement heureuse de tous les vêtements qu’elle achètera et trouvera délicieux tous les repas qu’elle mangera.

Mais, si une personne qui gagne soixante mille dollars l’année vit comme une personne qui gagne cent mille dollars l’année, elle sera remplie de plaintes quel que soit ce qu’elle achètera. Puisqu’elle a mis la barre haute, ses poches ne peuvent pas tenir. Par conséquent, quand bien même les gens peuvent ne pas se trouver dans un environnement d’abondance, s’ils disciplinent leurs cœurs, ils peuvent être heureux même en étant pauvres. Pour que cela se produise, la chose la plus importante est de découvrir notre être. Malheureusement, quatre-vingt-dix-neuf pourcents des gens s’évaluent au-dessus de ce qu’ils sont en réalité.

La plupart des gens pensent : « Je suis grand. Je suis intelligent. Je suis honnête. » Les gens qui vivent en pensant ainsi veulent toujours donner des ordres aux autres, mais n’ont pas à cœur de les écouter. Lorsque vous vous mariez, cela ne pose aucun problème que le visage de votre épouse ne soit pas beau et qu’elle ne gagne pas beaucoup d’argent. Tout ce dont vous avez besoin, c’est une personne humble. Que ce soit un marié ou une mariée, lorsqu’il ou elle se croit mieux que les autres, cette personne essaie toujours de les enseigner. Elle sera toujours insatisfaite et les gens autour d’elle s’en trouveront très fatigués. De telles personnes rendent misérables leurs parents et enfants. Pour mener une vie heureuse, vous devez vous découvrir.

Auteur de l'article

Park Ock Soo

Expert en changement de mentalité

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody