Dennis SIRJEFF, ‘’un agri-preneur’’ hors du commun Leadership

 image

Notre voyage dans l’univers entrepreneurial sur le continent nous conduit du côté de l’Afrique de l’Est, en Tanzanie plus précisément. Le saviez-vous ? La Tanzanie est reconnue pour être l’un des plus vastes pays d’Afrique de l’Est avec une population évaluée à près de 50 millions d’habitants. Elle doit sa réputation touristique au mont Kilimandjaro (mont le plus haut du continent africain) et au lac Tanganyika (point le plus bas de l’Afrique). De ce pays à 80% agricole, vient notre entrepreneur. Lui c’est Dennis SIRJEFF, 22ans d’âge, il est le CEO de Founder Jefren Agrifriend Solutions (JAS).

Son histoire

Témoin de la croissance des mortalités infantiles causée par la malnutrition au sein de sa communauté, Dennis SIRJEFF décide de se lancer dans l’agro-business (en réponse) alors qu’il n’a que 17 ans. «Notre vie était un challenge. Ma mère en tant que simple maitresse gagnait un salaire très bas et mon père, lui, avait l’habitude de faire des jobs à temps partiels. Souvent il ne gagnait rien et tout le fardeau de la nutrition revenait à ma mère. Après mon baccalauréat, j’ai fait le service public obligatoire pendant trois mois. On nous octroyait 20 dollars par mois. Certains achetaient des habits, d’autres de la nourriture. Moi, je faisais mes économies pour relancer la petite ferme familiale.»  De 50 poussins qu’il a achetés avec ses économies, le jeune Dennis SIRJEFF est actuellement à la tête d’une entreprise qui s’étend de plusieurs fermes avicoles à l’agriculture en passant par la commercialisation des fertilisants organiques.

Second né d’une famille de quatre enfants, l’entreprise du prodige tanzanien de 22 ans, emploie sept personnes à temps plein et une dizaine à temps partiel. S’il réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 7 000 000 FCFA par mois, ce n’est pas sans oublier les sacrifices qu’il a eu dans sa marche entrepreneuriale, «Je mangeais du pain avec de l’eau à titre de déjeuner et diner juste pour économiser suffisamment d’argent  pour  injecter dans ma petite entreprise.» Se souvient-il.

L’endurance et le parcours inspirant de ce jeune africain débordent aujourd’hui les frontières nationales. Élu meilleur étudiant entrepreneurial en Tanzanie, il a été finaliste du Anzisha Prize (cérémonie qui récompense les entrepreneurs africains de moins de 23 ans les plus prometteurs du continent).

Il écume aujourd’hui les plateaux des chaines nationales et internationales et est  par ailleurs sollicité aux colloques et conférences régionales et mondiales pour parler de l’entrepreneuriat jeune en Afrique.

Dennis SIRJEFF en cinq citations  

  • “I feel proud of seeing people consuming chicken and vegetables I produce”
  • « When I was a youngster I thought wearing polished shoes, suit and tie make a man smart. Growing up, I realized wearing gamboots, overalls and carrying a plow makes Real men smarter »
  • “I have an inner urge to create smiles on the face of African”
  • “High growth in population comes along with 1000 opportunities. For real for real, youth should grab all these opportunities”
  • « Grinding is not option, never wait for permission, be who God meant you to be and you will set the whole world on fire »

Auteur de l'article

Romuald NGUEYAP

Correspondant au Cameroun

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody