Les sauterelles, pas de leaders mais toutes disciplinées Leadership

 image

L’image des sauterelles a toujours été liée à la destruction et à l’invasion de plantation. Cette caractéristique de ces insectes est vraie. Les sauterelles sont de véritables dévastatrices. Mais se limiter à cette seule manière de les considérer nous fait passer à côté d’un bel enseignant qui émane de ces insectes. Les sauterelles ne savent pas que se ruer sur des champs de maïs et les dévorer, leur vie est une excellente enseignante. Elles n’ont ni roi, ni reine, mais c’est l’une des espèces animales les plus disciplinées.

 

Sans leader, mais ordonnées

Au-delà de la frayeur que peut susciter le vol en groupe d’un essaim de sauterelles, c’est un spectacle magnifique que de les voir parader dans le ciel. Quel ordre ! Quelle harmonie ! Les sauterelles volent de façon tellement ordonnée qu’on croirait que chacune a été informée au préalable de la place qui est la sienne.

Contrairement à la plupart des animaux, les sauterelles n’ont aucun dirigeant. Mais elles se déplacent avec une discipline sans pareil. C’est en cela qu’elles sont extraordinaires. La Sainte Bible évoque d’ailleurs cette mentalité. En effet, Proverbes 30 verset 27 affirme ceci : «Les sauterelles n’ont point de roi, et elles sortent toutes par division.» Les fourmis, les abeilles, les lions, les girafes, les dauphins, etc. tous ces animaux ont une vie de communauté soumise à une hiérarchie. On ne s’étonne pas alors de voir les fourmis marcher en rang serré et droitement. On ne peut pas non plus s’ébahir en voyant des lions laisser d’abord le mâle dominant passer à table avant le reste de la meute. Il y a une hiérarchie bien déterminée et le leader veille à son respect.

Dans les conceptions toutes faites, l’idée répandue c’est qu’une organisation ne peut fonctionner sans un leader charismatique qui montre la direction et qui l’emprunte lui-même. Cette réalité a sa part de vérité, mais les sauterelles nous démontrent que chacun peut s’assumer et jouer pleinement son rôle en société, sans attendre d’abord qu’un gouvernement ou un roi ne le clame.

C’est clair, chacune des sauterelles est consciente qu’elle est un maillon essentiel pour la communauté. Alors, l’anarchie, l’égoïsme et le laisser aller sont bannis chez cet insecte. Tous ont une même direction et un même but : la recherche de la nourriture pour la survie et la pérennité de la communauté. Pas d’intérêt personnel et pas de fainéantise.

Les sauterelles sont toujours en mouvement. Le message c’est qu’on doit dire non à l’immobilisme. Le message, c’est qu’on ne doit pas attendre une quelconque autorité politique ou économique nous enjoindre de faire ceci ou de faire cela avant qu’on ne bouge.
We need to move ! Nous devons bouger, mais dans le respect de l’intérêt de la communauté. Observons attentivement ces petits insectes. Examinons-les attentivement et tirons-en des leçons de vie.

Nous africains, avons souvent la chance extraordinaire d’avoir des leaders brillants, des chefs compétents… Et si seulement… Si seulement nous devenions véritablement des citoyens, des vrais. Des personnes soucieuses du devenir de la société et dont les actions se conforment à ce principe.

Comme les sauterelles, soyons unies et allons toujours de l’avant en rang serré. Et si nous avons la chance d’avoir des leaders éclairés, alors sous leur conduite brillante faisons deux fois plus ce que nous pouvons normalement faire.

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody