Le jour où Rosa PARKS a dit ‘’NON’’ Leadership

 image

Rosa PARKS est une figure mondialement reconnue. Son geste lui a valu de devenir l’un des symboles de la lutte pour l’éradication de la ségrégation raciale, dans cette Amérique fortement marquée par l’injustice. Imaginez une femme de race noire, assise dans un bus en pleine période de ségrégation raciale, qui revient toute fatiguée du boulot et à qui on demande de céder la place à un homme blanc, pour la simple raison que lui a, plus qu’elle, le droit de s’asseoir dans un autocar. Catégoriquement, elle refuse. Apprenons de cette fermeté de Rosa PARK.

Nous sommes dans les années 50. Aux États-Unis d’Amérique, le droit des citoyens de race noire est réduit à rien. Le blanc a tous les faveurs. Des mouvements de revendication et de contestation naissent çà et là. Ces protestations sont violemment réprimées par La Police.

C’est dans cette atmosphère de défiance et de violence qu’une scène surréaliste va se produire. Une femme de race noire va défier toute la machine ségrégationniste.

Le 1er décembre 1955 est un jour historique. Rosa PARKS, habitante de la ville de Montgomery en Alabama et couturière de son état, rentre chez elle à la maison et se rend vers un arrêt de bus. Elle vient de passer une journée de travail épuisante. À l’arrivée du bus numéro 2857, elle monte et prend place. Tout ce qu’elle désire en ce moment-là, c’est du repos. Le conducteur du bus, James F. BLAKE, un ancien vétéran de l’armée, de façon impudente, lui demande à elle et à trois autres personnes de race noire, de se lever et de céder leur place à d’autres clients. Raison évoquée, ces hommes sont de race blanche et ont la priorité. Rosa, blessée et ahurie devant ce manque de considération refuse nettement. James insiste, mais la dame semble ne pas vouloir obtempérer. «D’abord, j’avais travaillé dur toute la journée. J’étais vraiment fatiguée après cette journée de travail. Ce qui s’est passé, c’est que le chauffeur m’a demandé quelque chose et que je n’ai pas eu envie de lui obéir. Il a appelé un policier et j’ai été arrêtée et emprisonnée.» raconte-elle plus tard.

L’arrestation de Rosa PARKS va déclencher des heurts partout dans le pays. Les usagers noirs vont boycotter la compagnie de transport sur le territoire américain. De nombreuses Églises protestantes et autres organisations civiles vont fédérer au sein du mouvement pour le progrès de Montgomery et se donner pour dirigeant un Jeune pasteur de 27 ans dénommé Martin Luther King.

La suite, on la connaît plus ou moins. Des marches, des sit-in, des discours historiques et héroïques vont faire plier l’échine au régime ségrégationniste. Les actions d’intimidation du Klu Klux Klan finiront par être vaines. Le 13 novembre 1956, la Cour Suprême décide courageusement que la loi de ségrégation est inconstitutionnelle. 

Rosa PARKS était bien consciente des conséquences tributaires de son idée de refuser de se lever, mais elle y est quand même restée fidèle. Pour que le peuple américain noir soit début, elle a décidé fermement de s’asseoir. Qu’apprenez-vous de cette histoire ?

Auteur de l'article

Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 30 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, c'est un passionné des questions touchant au leadership de la Jeunesse africaine et de l'éducation des enfants.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody