Où est donc passé le respect des aînés ? Leadership

 image

De tous les temps, dans le monde entier, le respect des aînés a toujours été prôné. Cela se caractérise par des attitudes qui sont adoptées à leur endroit : « Il faut respecter les plus âgés que soi, leur céder la place, ne pas les insulter… ». Les parents doivent faire savoir à leurs enfants leur position dans la communauté et à y tenir leur place, à adopter les manières et la tenue qui y conviennent, à percevoir correctement le statut des autres par rapport au leur et à distinguer le degré de respect ou de familiarité qui convient à ce rapport. Malheureusement, ces valeurs sont aujourd’hui foulées face aux aînés, surtout lorsqu’il s’agit de leur céder la place.

La considération s’acquiert

Jadis, les personnes âgées étaient respectées parce qu’elles avaient quelque chose en plus. Ce quelque chose, c’est l’expérience obtenue au cours de toute une vie, une sorte de sagesse. Le savoir-faire des aînés était aussi un motif de considération. Les jeunes appréciaient l’ouvrage des aînés, leur compréhension des choses. Les aînés également étaient profondément conscients de leur rôle de modèle à côté des plus jeunes, parce qu’on ne cessait de leur dire : «Il faut montrer le bon exemple !» Ils avaient ainsi de la dignité et ils excitaient la considération des plus jeunes qui étaient prêts à leur témoigner des égards.

De nos jours, avec l’évolution technologique, caractérisée par l’apparition de l’ordinateur, les aînés se comportent comme les plus jeunes. Ils partagent les mêmes outils de travail, les mêmes distractions, etc. L’inverse s’est alors produit. Les adultes se sont alors mis à admirer et même à imiter les plus jeunes, estimant qu’ils seraient plus au fait de ces nouvelles machines. De cette façon, ils ont perdu toute crédibilité, voire toute considération aux yeux des plus jeunes. Ces derniers, à leur tour, se comportent comme des personnes à qui on devrait le respect en primauté.

Quel intérêt a-t-on à céder la place à plus âgé que soi ?

Le savoir-vivre, comme les valeurs morales, n’est pas inné. Il s’acquiert dans l’éducation que les parents donnent à leurs enfants. Il se transmet de famille en famille. Si un élément fait défaut, cette diffusion s’interrompt. Le savoir-vivre est de moins en moins enseigné. Or, une société qui ne considère pas les aînés s’autodétruit.  

Rendons le monde un peu plus meilleur. Et cela commence par nous, par nos enfants, etc. Nous devons tous veiller à faire circuler le bon message, la bonne attitude, pour ainsi recouvrer la joie de vivre avec les autres. Et n’oubliez pas, la politesse n’est pas une faiblesse ! Alors, êtes-vous prêt à laisser une place assise à une personne plus âgée que vous ?

Auteur de l'article

Amy TAPE

Amy TAPE, est une Journaliste et bloggeuse ivoirienne. Elle a dirigé, trois ans durant ,Tomorrow Magazine et en est devenue aujourd’hui une éditorialiste. Elle continue de mettre sa belle plume au service de la Jeunesse africaine.

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody