Les mayas et la fin du monde Société

 image

 

Les Mayas sont un grand groupe culturel amérindien situé dans le sud du Mexique et le nord de l’Amérique Centrale. Aujourd’hui réputée pour ses grandes avancées dans le domaine de l’écriture, l’art, l’architecture, de l’agriculture mais également de l’astronomie et des mathématiques, la civilisation Maya est l’une des plus anciennes de la Mésoamérique. À l’époque précolombienne, les Mayas occupaient les territoires correspondant actuellement au Belize, au Guatemala, au Salvador, au Honduras et une partie du Sud du Mexique. La civilisation Maya avait en son sein un très fort potentiel humain constitué de grands prêtres, de mathématiciens et d’astronomes. Ces derniers avaient ainsi établi la durée totale du monde qui devrait arriver à son terme le 21 Décembre 2012.

 

Origines du peuple maya

Les origines du peuple Maya sont très mal connues et se perdent dans la nuit des temps. Aucun des manuscrits des indigènes du XVIe siècle ne donne une précision exacte de l’emplacement du berceau de la civilisation du peuple Maya, que ce soit dans le sud du Mexique ou encore dans le nord de l’Amérique centrale. Et même, Diego De Landa, le premier chroniqueur espagnol des Mayas n’a pas pu élucider clairement cette question d’origine de ce peuple. En tout état de cause, les faits se réfèrent aux Mayas du Nord qui se situent à l’époque classique et non aux Mayas les plus anciens situés dans le sud, dont la civilisation s’est éteinte quelques siècles avant l’apogée des cités de la péninsule telles que Chichen Itza, Uxmal, et Sayil.

L’histoire nous révèle néanmoins que les Mayas vivaient sur le littoral atlantique du Mexique, d’où ils descendirent vers l’Amérique centrale en remontant le Rio Usumacinta pour arriver au Péten. Un vieux groupe Maya, les Huastèques resta cependant dans le Nord, dans la région de Veracruz à Tamaulipas. Et c’est peut-être cette expansion des Nahuas qui scinda en deux le peuple Maya de sorte qu’il y ait un groupe au Nord et un autre au Sud.

Sciences et techniques chez les Mayas

Certes, les Mayas étaient en retard par certains aspects sur l’Europe, en revanche dans d’autres secteurs, ils étaient très avancés. Leurs connaissances très approfondies en astronomie suscitent encore beaucoup d’étonnement chez de nombreux scientifiques.

Leurs réalisations architecturales sont également très remarquables. Par exemple, dans la construction de leurs édifices, ils font également preuve de leurs connaissances astronomiques pour produire des effets à jeu de lumière.

Leurs connaissances en mathématiques étaient extraordinaires. Les Mayas utilisaient un système en base 20 comprenant un sigle zéro mais dont l’usage et le concept étaient différent du nôtre. Ils étaient en mesure de manier de grands nombres. En effet, le système de base 20 (c’est-à-dire 20 chiffres élémentaires) leur permettait des calculs à l’infini. Cela leur a permis de mener des recherches astronomiques poussées dont le degré de précision est très impressionnant. Les prêtres et les astronomes Mayas ont estimé de façon très pointue la durée de l’année solaire, bien que dans la vie courante ils utilisent une année de 365 jours. Par exemple, le calendrier grégorien déterminait l’année solaire à 365, 2425 jours ; le calendrier maya à 365, 2420 jours et l’astronomie moderne à 365,2422 jours. Comme quoi, sept siècles avant les européens, les Mayas ont été capables de déterminer la durée d’une année solaire avec une précision extrême. Il a fallu attendre les XIXe siècles pour que les progrès techniques puissent affiner cette évaluation.

Les analyses astronomiques des Mayas étaient extrêmement précises, leurs études du mouvement de la lune et des planètes étaient fort remarquables. Alors, se fiant à leurs différentes expériences et exploits réalisés, les prêtes et astronomes Mayas ont été tentés de prédire la fin du monde à une date précise, le 21 décembre 2012.

La fin du monde selon les Mayas

Chez les amérindiens, la culture du temps est très remarquable. On découvre chez ces derniers un enchevêtrement de cycles. Les Mayas utilisaient deux types de calendriers jusqu’à l’arrivée des premiers colons espagnols. Le premier type de calendrier indiquait un cycle divinatoire. Ce cycle suivait la planète Vénus et combinait les premiers chiffres et 20 symboles, pour un total de 260 jours.

Quant au deuxième type de calendrier, il indique un cycle solaire. Ce cycle définissait les saisons et les activités agricoles. Il comprenait 18 mois de 20 jours chacun auxquels s’ajoutaient cinq journées néfastes, pour un total de 365 jours.

Dans la civilisation Maya, 20 années équivalaient à un katun et 20 katun à un bakun ou 400 ans. Les prêtres, mathématiciens et astronomes Mayas avaient établi la durée totale du monde à 13 bakun soit 5126 ans. Et vu que le monde, pour les Mayas a été créée le 13 août 3114 av. J.C, il prendrait logiquement fin le 21 décembre 2012 de notre ère. Mais comme nous pouvons le remarquer nous sommes en 2017 et ce n’est toujours pas la fin du monde ! Comme quoi, il y a parfois des choses que ni la raison, ni les traditions, ni même la science ne peuvent expliquer convenablement. À quand donc la fin du monde ? En tout cas, grande, sera la confusion pour quiconque oserait le prédire !

 

Pamphile GNAHOUA

 

 

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody