Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home1/adminweb/public_html/tomorrowmag.net/vues/single-post_leader.php on line 10

Ces femmes fortes qui dirigent des peuples Leadership

374504870374504870.jpg

Elles sont peu nombreuses celles qui ont osé ! Que très peu de fois encouragées mais plus que jamais déterminées à avancer contre vents et marrées, ces femmes, dont des esprits vieux comme mathusalem pensent qu’elles ne sont pas à leur place,  ont quand même réussi à se faire une place de dirigeantes à la tête de certains États. Avec autant de consciences républicaines, à l’instar de leurs homologues hommes, elles les dirigent. Tomorrow Magazine vous invite à découvrir certaines de ces femmes fortes qui dirigent des peuples.

 

Le plafond de verre

«Les femmes représentent actuellement environ un dixième des dirigeants dans les États membres de l’ONU», relevait l'organisation américaine Pew Research Center en juillet 2015, soulignant que même si leur nombre a plus que doublé depuis 2005, une femme au pouvoir est rarement la norme. Rarement la norme ? Cela vient du fait des préjugés sociaux culturels.

En effet, très souvent appelée sexe faible, terme qui tire son fondement d’aucun principe valable, la femme est la plupart du temps vue, déjà par son entourage, comme incapable d’occuper des postes de responsabilités, a fortiori de diriger un peuple. Cette idéologie nommée le plafond de verre met la femme dans une position d’incapacité et d’inutilité, représentant de véritables barrières pour leur développement et la mise à disposition de leur compétence à la société.

Pourquoi les femmes ne peuvent manifestement pas briser la barrière invisible entre elle et les postes de haut niveau ? En théorie, et en droit, pourtant, selon les lois, les femmes et les hommes ont un égal accès aux études, au vote, etc.

Cependant, une lueur d’espoir est née. Ces femmes qui ont osé sortir de leur coquille et dépasser leurs limites est la preuve que la gent féminine, au même titre que les hommes, sont capables de diriger.

Les plus connues, Hillary CLINTON, Theresa MAY, Tsai ING-WEN, Kolinda GRABAR-KITAROVIC, Angela MERKEL, Ellen Johnson SIRLEAF, etc. sont parvenues à franchir le plafond de verre et à présider au destin de leur pays.

Un combat sans cesse renouvelé

De tous les côtés de la terre, les barrières ont commencé à tomber. Elles sont debout, plus que jamais décidées à avancer, à retrouver ce qui leur revient de droit : Une place de gestion, au même titre que les hommes, dans la société.

Même si elles restent une minorité, leur nombre progresse lentement. Les exemples sont nombreux en Asie du Sud et du Sud-Est, ainsi qu'en Amérique Latine. Des femmes issues de puissantes dynasties ont ainsi marqué l'histoire du sous-continent indien, comme Indira GANDHI en Inde ou Benazir BHUTTO au Pakistan.

Les exemples ne manquent pas aujourd’hui. Première femme à présider, en 2000, son parti, l’Union Chrétienne-Démocrate (CDU), Angela MERKEL a été élue chancelière de la République allemande pour la première fois en 2005, avant d’être réélue en 2009 puis en 2013. Elle représente désormais la personnalité politique la plus importante et la plus puissante de l’Union Européenne.

Bidhya Devi BHANDARI est une militante féministe népalaise, membre du Parti communiste du Népal. C’est la première femme présidente de la République de son pays, l’un des plus pauvres de la planète, depuis le 29 octobre 2015. Elle compte 30 ans de vie politique à son actif.

Ellen Johnson SIRLEAF est Présidente de la République du Liberia depuis le 16 janvier 2006. Cette ancienne économiste a été la première femme élue au suffrage universel à la tête d’un Etat africain. Co-récipiendaire du prix Nobel de la paix 2011 avec sa compatriote Leymah GBOWEE et la Yéménite Tawakkul KARMAN pour leur "lutte non-violente pour la sécurité des femmes et leurs droits à une participation entière dans la construction de la paix", son mandat a été reconduit la même année.

Début 2015, selon l'agence de l'ONU UN Women, seulement 17,7% des ministres dans le monde étaient des femmes. Preuve de l’engouement et de la détermination de nos dames.

L’émergence des femmes africaines

«Ici, votre place, c’est dans la cuisine !». Combien de fois, les femmes qui se lancent en politique n’ont-elles pas entendu cette phrase. En politique, les femmes jouent des coudes pour se faire une place. C’est le cas partout dans le monde mais le tableau du continent noir est encore plus sombre. Elles n’ont pas d’autres choix, aucune faveur ne leur est accordée. Elles sont au contraire poussées au découragement et à l’abandon. Mais Ellen Johnson SIRLEAF a déjà tracé la voie au Libéria et si elle en a été capable, d’autres femmes africaines le peuvent également.

Malgré des statistiques inexistantes, on parle d’une moyenne de 30% de femmes élues locales sur le continent. La course est lancée. En avant toutes !

Auteur de l'article

Commentez l'article

Abidjan.net
Educarrière
Intouch-CI
IYF
LITC
Lumen
Event225
Akody