Le fiasco du Galaxy Note 7 pourra-t-il faire tomber Samsung ?

Le Galaxy Note 7 présenté à des clients dans une magasin Samsung

Cela a été l’événement technologique de l’année ! Un incident majeur a causé d’énormes pertes chez le numéro Un mondial de la téléphonie mobile. Samsung, a été durement ébranlé dans le troisième trimestre 2016 par le fiasco de son Galaxy Note 7. Ce modèle qui devait normalement booster les ventes annuelles du géant sud-coréen, a littéralement explosé dans les mains de plusieurs utilisateurs à travers le monde. Quelles ont été les raisons de ce désastre ? Samsung pourra-t-il se relever et conserver son titre de numéro UN mondial de téléphonie mobile ? Réponse.

 

Des Smartphones en feu

Le leader mondial de la téléphonie mobile Samsung a choisi le 2 août 2016  pour lancer son dernier mobile haut de gamme de l’année : le Galaxy Note 7. Ce bijou longtemps attendu, avait pour vocation de conforter la place de leader du sud-coréen. Cette sortie était plus que toute autre chose, une stratégie marketing et commerciale pour devancer son rival, Apple, deuxième mondial, qui avait annoncé la sortie de son IPhone 7 pour septembre 2016.

Le Galaxy Note 7 se démarque du commun des Smartphones par son stylet S-Pen, son écran 5,7 pouces incurvé sur les côtés, son espace de stockage de 64 Go et sa version Android 6.0.1 Marshmallow. Le Smartphone parfait capable de dissiper tous les doutes de la suprématie de Samsung.

Malheureusement, à peine un mois qu’il est sur le marché, des milliers d’utilisateurs du Galaxy Note 7 inondent les réseaux sociaux et les sites spécialisés de plaintes. Ces utilisateurs font mention d’explosion de l’appareil. Des cas graves font état d’explosion du téléphone à bord d’un avion, de véhicules, etc. C’est l’émoi. Comment cela peut-il être possible ? Samsung est desservi. Son image et celle de son tout nouveau bijou sont écornées.

A lire aussi : Tous à la poursuite de Samsung

La réaction de Samsung face aux plaintes de ces utilisateurs ne se fait pas attendre. Pour plus de sécurité, Samsung leur propose des Smartphones de remplacement. Le numéro Un mise sur de nouvelles versions de ce téléphone, équipées de batteries plus sûres. Mais de nouveaux cas d’explosion sont encore signalés. On en déduit clairement que le problème ne provient pas de la mauvaise qualité des batteries.

La marque sud-coréenne dans la tourmente annonce, le 11 octobre, l’arrêt définitif de la production du Galaxy Note 7. Un coup dur qui a enregistré de grosses pertes financières, on ne parle même pas de l’impact négatif de cette situation sur l’image de marque de Samsung.

Des chiffres en baisse

L’échec fait déjà ressentir ses effets. Le titre de Samsung a perdu 8% à la Bourse de Séoul, cette nuit cauchemardesque du 11 octobre. La plus grosse inquiétude des dirigeants pourrait se situer sur la menace du rival américain à lui ravir sa première place.

Selon Strategy Analytics, les ventes de Smartphones de Samsung au troisième trimestre 2016 ont chuté de 10%, à 75,3 millions d’unités, alors que le marché mondial a progressé de 6% à 375,5 millions de pièces. Sur le seul troisième trimestre 2016, le coût de ce revers atteint 2 milliards de dollars US, faisant chuter le chiffre d’affaires de son département mobile de 15% et le bénéfice d’exploitation de 96%.

A lire aussi : TECNO Mobile, partenaire officiel de Manchester City

Le 12 octobre, la principale branche du Chaebol (principal conglomérat d’entreprises sud-coréennes dont fait partie SAMSUNG) a annoncé une révision à la baisse de 33% de ses prévisions de bénéfice pour le troisième trimestre. Ils ne devraient pas dépasser 5 200 milliards de wons (4,17 milliards d’euros), contre 7 800 milliards de wons (6,3 milliards d’euros) attendus.

La part de marché du plus grand fabricant mondial de Smartphones a baissé cette année de 20%. Samsung,  qui n’a cessé de marquer son engagement pour la qualité, va devoir déterminer la cause de cette défaillance, s’il veut regagner la confiance de ses clients. 

Samsung demeure le N°1 mondial

Malgré cette dure épreuve, Samsung a les reins solides. Il conserve toujours sa place de N°1 mondial avec 20,1% du marché devant l’américain Apple qui pointe à 12,1%, selon les chiffres de Strategy Analytics.

Cependant, l’impact sur le long terme reste à voir. Toutefois, il est bon de noter que 90% des consommateurs, lors du rappel de tous les Galaxy Note 7 en septembre, ont opté pour un autre modèle de la marque.

En fin stratège et pour effacer cette mésaventure de la tête de ses clients, le géant coréen a décidé de jouer la carte de l’innovation, en intégrant un assistant virtuel à l’intelligence artificielle dans son prochain Smartphone, le Galaxy S8. Ce trésor de téléphone sera dévoilé au Mobile World Congress, à Barcelone, en février 2017. Il vient concurrencer et anticiper la sortie de l’IPhone 8 annoncé pour fin 2017.

Le Galaxy S8 aura donc la lourde tâche de relever la cote de confiance du constructeur sud-coréen auprès de ces consommateurs et sympathisants. Rappelons que Samsung, c’est 20% du PIB sud-coréen.

Téléchargez gratuitement Tomorrow Magazine en cliquant ICI

Audrey BLE