Mesdemoiselles, attention au cancer du sein

Attention au cancer du sein , un dépistage rapide peut sauver votre vie

La maladie du cancer du sein est une véritable tueuse. Le taux de mortalité de cette maladie en Afrique est plus qu’alarmant. La cause est simple. Dans les pays à faibles revenus, il n’est pas de l’habitude des populations de se faire examiner régulièrement par un médecin. Très souvent, on attend un cas extrême de maladie pour courir à l’hôpital et se faire soigner. Cette mauvaise habitude fait parfois le nid de maladies dangereuses qui ne manifestent aucun symptôme apparent. C’est le cas de ce cancer qui est actuellement la première cause de mortalité chez les femmes.

Avec un quart de cas diagnostiqué en moins de 40 ans, le cancer du sein  survient chez les femmes ayant une puberté précoce (avant l’âge de 12 ans) ou chez celles qui ont une ménopause tardive. Les femmes n’ayant pas eues d’enfant, ou celles qui prennent un traitement hormonal substitutif, ont aussi très vulnérables. Le risque est encore plus élevé lorsque celles-ci consomment de l’alcool et du tabac régulièrement et qu’elles ont des caractéristiques de  l’obésité.

Détecter rapidement le cancer du sein

Ce cancer est influencé par les hormones féminines et se développe à partir des cellules de la glande mammaire.

Pour le déceler, il existe plusieurs méthodes, telles que la palpation. Cette pratique consiste à examiner les seins avec la main en recherchant une boule. Ces boules correspondraient à la tumeur. Celle-ci peut se propager sous forme de ganglions au niveau des aisselles. Si le problème a été aperçu tardivement certains symptômes tels que la déformation du sein, l’apparition de plaques rouges sur le sein, l’écoulement du mamelon, la perte de poids, les nausées, les vomissements, les céphalées, etc. sont autant de signe qu’il faut prendre très au sérieux.

A lire aussi : Et si l’on prenait vraiment soin de nos orteils ?

Traiter le cancer du sein efficacement

Même si vous ne percevez aucun de tous ces symptômes, il est vivement conseillé d’aller voir tout de même un médecin et bénéficier d’une mammographie. Cet examen médical ne dure que 15 min et à même de détecter avec précision une anomalie et établir un traitement pour augmenter les chances de guérison.

Si la mammographie n’a rien relevé,  il est également recommandé de faire une échographie qui permettra de déceler une lésion ou une masse que la mammographie n’a pas révélée.

Un traitement précoce augmente les chances de survie

Pour lutter contre ce mal il faut faire un dépistage précoce. Dès l’âge de 20 ans, les femmes doivent surveiller leurs alimentations en consommant plus de légumes, faire de l’exercice physique, éviter la sédentarité, les carences en végétaux, le surpoids, etc.

Téléchargez gratuitement Tomorrow Magazine en cliquant ICI

Diceca OFFA