Pourquoi sommes-nous si accros à internet ?

Pourrait-on aujourd'hui se passer d'Internet ? Pas si sûr.

Pourrait-on aujourd’hui se passer d’Internet ? Pas si sûr. (Source image : shutterstock.com)

Employé pour la première fois en 1983, Internet est de nos jours devenu incontournable. Les jeunes sont de loin la frange de la population mondiale qui utilise le plus cet outil. C’est devenu très courant de passer des nuits blanches devant son ordinateur et de ne regarder que son écran la journée même lorsqu’on est entouré de nos amis ou de nos parents. Qu’est-ce qui dope autant les jeunes sur le web de sorte à les y rendre si accroc ?

 

Environ 80 % des jeunes sur cette planète visitent internet et cela de façon quotidienne.  Pour ceux-ci, internet n’est pas qu’une nouvelle technologie, mais bien plus, c’est un outil qui leur facilite la vie et susceptible de les aider à atteindre leur objectif.

Les jeunes vont sur internet pour apprendre et pour s’ouvrir au monde

78,1 % des jeunes utilisent internet pour résoudre leurs exercices de maison et préparer leurs examens. Ils ne lisent presque plus leurs livres car tout se trouve désormais sur la toile. Cet outil, serait de nature à les rendre plus efficaces. Après un cours à l’école, les élèves et étudiants ont la possibilité d’aller renforcer la connaissance acquise sur internet. Aujourd’hui, internet a remplacé les encyclopédies et les bibliothèques. Jean-Pierre KOFFI, étudiant en faculté de droit dans une université privée d’Abidjan le dit si bien, « Après les cours, je vais sur Google pour trouver plus de détails sur la leçon que je viens de recevoir. » Internet aiderait les élèves à développer leur quotient intellectuel. Ce fait ne passe pas inaperçu aux yeux des autorités ivoiriennes. Elles aident, à travers des programmes, certaines écoles à s’équiper en matériel informatique.

A lire aussi : Les tendances du e-commerce ivoirien en chiffres et en images

Les jeunes ne font pas que s’instruire sur le net. Ils y vont également pour élargir leur cercle d’amis. Twitter, Skype, Facebook et les autres réseaux sociaux favorisent le rapprochement et entraînent le dialogue entre les cultures. Internet apparaît comme une interface communicationnelle. Les jeunes exploitent  pleinement les possibilités de communication d’Internet en menant par exemple de multiples conférences simultanées et en l’utilisant comme un véritable outil de travail collaboratif pour fixer des rendez-vous, organiser des activités en groupe de façon bien plus commode qu’avec d’autres moyens de communication.

Les jeunes vont sur internet pour tirer leur gagne-pain

Le E-commerce occupe désormais une place de choix dans l’activité économique mondiale. En Afrique, ce secteur connaît l’un de ses plus forts taux de croissance. Il est devenu très fréquent de voir des jeunes créer des entreprises de vente en ligne. Même s’ils se contentent des quelques achats qui tombent de la table de géants de commerce électronique, cette activité ne demeure pas moi lucrative pour ceux-ci. Yves BENIE est étudiant en fin de cycle et est propriétaire d’une société de vente en ligne spécialisée dans l’électronique. Contrairement à ses amis, Yves n’allait pas sur internet pour juste causer. Il y cherchait un moyen de se faire de l’argent. « Je savais qu’internet pouvait me rapporter légalement de l’argent. J’ai juste cherché comment et j’ai trouvé. » Pour lui, « Chaque jeune peut s’auto-employer grâce à internet. Il y a d’énormes possibilités. Je pense que les jeunes perdent leur temps sur les réseaux sociaux parce qu’ils ne savent pas qu’internet peut faire d’eux des personnes responsables et financièrement indépendantes. »

A lire aussi : Le Li-Fi : Accéder à internet par la lumière

Si Yves tire honnêtement son gagne-pain sur la toile ce n’est pas le cas d’un autre jeune que nous avons rencontré dans la commune de Marcory et qui se refuse de donner son nom réel. Il nous a contentés de ce pseudonyme très évocateur, Zeus le diamantaire. Sic ! Ce dernier avec une sérénité déconcertante nous raconte les raisons de sa pratique de la cybercriminalité. « Je ‘’broute’’ parce que l’État ne se soucie pas de moi. Je trouve trop facile de rester dans son bureau climatisé et d’interdire à des jeunes démunis de chercher à survivre. Je pense que Dieu a inventé internet pour permettre à nous autres, désœuvrés, d’avoir un peu de dignité, c’est tout. »

Les jeunes vont sur internet pour assouvir leur désir sexuel et émotionnel

Internet est devenu le lieu par excellence des jeunes pour libérer leur pulsion sexuelle et cela sans aucune retenue. La dépravation morale semble devenir de jour en jour le maître mot de certains rapports en ligne. Les sites internet pornographiques foisonnent à souhait, ceux qui permettent de partager des images ou vidéos sexy sont disponibles en un clic. Bref, les compagnons virtuels sont devenus plus réels que ceux qu’on peut toucher et voir. Le jeu semble intéressant, mais la face cachée est méconnue. Certains troubles psychiques se mêlent à ce plaisir mal contrôlé et conduisent à des catastrophes souvent inimaginables.

A lire aussi : Internet : Comment le Groupe AIG a-t-il pris le pouvoir en Afrique ?

Le rôle des parents 

Le rôle des parents vis-à-vis de leurs enfants et les tâches qui leur sont dévolus sont devenus encore plus complexes depuis l’avènement des TIC. Les parents, quoi qu’on le dise sont de près comme de loin responsables de la déviation de leurs enfants sur le net. Il faut à notre sens que les parents guident les premiers pas de leurs enfants sur Internet et les encouragent à la saine utilisation de ce formidable outil technologique.

Lisez gratuitement Tomorrow Magazine, en cliquant ici.

 

Yannick DJANHOUN et Sylvestre YAPO