Le Vaudou, plus qu’une religion, une richesse culturelle ?

Publié par

Le Zangbeto, masque Vaudou, gardien de la nuit

À proximité d’Abomey une des cités historiques de l’ancien Dahomey, aujourd’hui Bénin, existe une religion populaire que l’on aime à diaboliser. Une religion encore très vivante, d’origine ouest et centre-africaine et qui s’est développée étonnamment dans les Caraïbes. Une religion qui aujourd’hui est un produit d’influences complexes et diverses et qui est la conjonction entre des forces naturelles et des forces occultes. Pratiques magiques, sorcellerie, rituels africains ou chrétiens ? Tomorrow Magazine vous propose un léger voyage pour découvrir l’essentiel de la pratique du Vaudou.

 

Vaudou, Au cœur des origines

Vodû, voodum, vôdoom, vudû, et on en passe, appelé vaudou en Haïti, voodoo à la Nouvelle-Orléans, et  Santéria, Lukumi ou Regla de Ocha à Cuba, Candomblé ou Umbanda au Brésil, les origines de la religion Vaudou sont multiples.

Selon une première information, le Vaudou naît au XVIème siècle pendant la déportation d’esclaves africains dans les caraïbes. Cependant, les traditions africaines évoquent que la naissance du Vaudou s’est faite entre les XVIIème et XVIIIème siècles, grâce à la rencontre des cultes traditionnels des divinités Yorouba (Nigeria) et des divinités Fon (Bénin) et Ewe (Togo), au moment où le royaume d’Abomey tentait d’introniser comme roi, Oyo et Abeokouta. En outre, pour certains dignitaires Fon la religion Vaudou proviendrait de «vo-bo-dou» qui signifie dans la langue locale «se mettre à l’aise pour manger». Ceci pour évoquer l’esprit de partage et de convivialité que les Hommes devraient manifester envers les divinités. Il est bien de noter que cette explication n’est pas unanime. Par ailleurs, le Vaudou a été adopté par l’Etat du Bénin en 1994 comme fête religieuse traditionnelle et il se célèbre le 10 janvier de chaque année.

A lire aussi : L’Abissa, toute la richesse culturelle des Apollos  

Aujourd’hui, le Vaudou le plus répandu est caractérisé par les cultes traditionnels du sud du Bénin. Malgré une forte présence musulmane et chrétienne dans ce pays, le Vaudou prévaut. Partout au Bénin, en ville, au marché, au village, l’on est susceptible de trouver des objets occultes du Vaudou. De passage au Bénin, l’équipe de Tomorrow Magazine a rencontré des initiés et non-initiés au culte Vaudou, qui ont évoqué les rites et les croyances de cette religion.

Vaudou, savoir faire la différence

Il existe une différence entre les différents cultes Vaudous. On a toujours eu tendance à penser qu’il n’existait qu’un seul culte Vaudou. À  Cuba, en Haïti et dans les Antilles on retrouve le Vaudou venue tout droit du Dahomey (Bénin). Par contre, le Vaudou pratiqué au Brésil est celui venant du Nigeria. Pour Monsieur Hinnougnon que nous avons rencontré à Abomey-Calavi, une ville du sud du Bénin, le Vaudou est plus qu’une religion, «Le Vaudou doit être considéré plus qu’une simple pratique religieuse. Il est dans le quotidien des béninois, quelle que soit sa religion, chrétienne ou musulmane.»

A lire aussi : Culture : Il peint avec du café et du cacao

Pour beaucoup d’initiés, le Vaudou est une religion qui, à l’époque, a été vraiment bénéfique pour les esclaves déportés sur le continent américain. En effet, le Vaudou a permis à ces esclaves de rester en contact avec leur terre natale et de supporter les conditions difficiles voire inhumaines qu’ils enduraient. Nous avons rencontré Monsieur Sossou, un initié qui trouve qu’il est absolument nécessaire qu’on protège cette religion, «Le Vaudou, en plus de son aspect spirituel, a une dimension culturelle. On pratique le Vaudou  lors des événements les plus importants. Nous devons absolument le protéger.»

Quoiqu’on trouve des origines diverses au Vaudou, le Bénin demeure incontestablement le berceau du Vaudou. Le peuple béninois est très attaché à cette tradition. Pour ces derniers, l’on a tort d’associer le Vaudou à la pratique de la sorcellerie ou à la magie noire. C’est surtout un mode de vie sociale, une façon d’être.

Téléchargez gratuitement Tomorrow Magazine en cliquant ICI

 

Wilson DOUADI

 

Partager cet article...Share on Facebook9Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Les commentaires sont fermés .