Usain BOLT et le football, c’était sérieux ?

Pourquoi Usain BOLT s'est-il lancé dans le football ?

L’athlète le plus titré de l’histoire des Jeux Olympiques et des Championnats du monde, spécialiste des épreuves du sprint, le Jamaïcain Usain BOLT qui avait pris sa retraite au cours de l’année 2017, annonçait son intention de se reconvertir en footballeur professionnel à l’issue de sa carrière. Cette nouvelle a suscité de nombreuses interrogations quant à ses réelles possibilités d’intégrer l’élite du football mondial. Farce ou réalité, qu’en était-il réellement ?

L’ancien sprinteur est un véritable champion. Tous les titres et les médailles  raflés au cours des mondiaux d’athlétisme et des Jeux Olympiques, de même que son record de 9.58 secondes sur 100 mètres encore inégalé à ce jour, atteste de la machine à gagner et de l’adversaire redoutable qu’il a été. Doté d’un physique avantageux, de qualités athlétiques hors norme, d’un mental à toutes épreuves et du charisme qu’on lui connaît, Bolt est rentré dans l’histoire.

Si la pratique d’un sport en amateur ou en professionnel ne reste que du sport, il n’en demeure pas moins que toutes les disciplines ne sont pas pareilles. Chacune d’elles requiert un long apprentissage, spécifique, et ce dès l’enfance afin de prétendre à une carrière sportive de haut niveau.

À ce titre, l’intention de Bolt de passer du sprint au football professionnel après ses 32 ans, a laissé dubitatif plus d’un. Caprice ? Grande comédie ? L’octuple champion olympique restait lui, convaincu des ses capacités à devenir footballeur professionnel, malgré tout le scepticisme que soulevait l’annonce de cette reconversion.  

 Il a donc entamé, armé de toutes les qualités et l’état d’esprit qui lui ont valu d’être le plus grand athlète de tous les temps, une tournée d’essai dans des clubs professionnels tout autour du globe pendant presqu’une année.

Quelques clubs contactent l’agent de l’apprenti attaquant et lui, se paye le luxe de décliner la proposition d’un contrat de trois ans émanant du club de la velette, champion de Malte. Il en fait de même face au président de la fédération jamaïcaine de football qui lui a demandé de venir jouer dans un club de son île natale, avec la perspective de pouvoir être appelé en Équipe nationale.

Usain BOLT préfère se rendre à l’autre bout du monde en Australie, dans le club de Central Coast Mariners, afin de s’entraîner pour une durée indéterminée. Accueilli timidement à l’aéroport de Sydney, sans flonflons et foule en délire, auxquels il s’était habitué dans sa vie de sprinteur, Bolt est prêt pour relever le défi qu’il s’est assigné. Shaun MILEKAMP, président du club, se dit prêt à signer Bolt, s’il parvenait à avoir le niveau requis pour obtenir un contrat professionnel.

Numéro 95 sur le dos de son maillot, référence à son record sur 100 mètres (9.58), il avait réussi un doublé pour son premier match comme titulaire, lors d’un match amical. Mais la pelouse étant très différente de la piste, de sérieux doutes commencèrent à apparaître quant à son avenir comme footballeur professionnel. Des lacunes et des déficits assez frappants. Les Mariners émettent de grosses réserves concernant l’aboutissement d’un éventuel contrat professionnel.

De plus, le contrat proposé par le club aurait été bien inférieur aux exigences de du néo footballeur. Selon le Sydney Daily Telegraph, l’offre des Mariners aurait avoisiné les 150 000 dollars australiens (moins de 100 000 euros). Cette offre était bien loin des 3 millions de dollars australiens (près de 1.8 millions d’euros) discutés initialement par l’entourage de l’ancien sprinteur. Dans ce cas de figure, il aurait fallu que des sponsors extérieurs participent au paiement du salaire de la star, afin d’honorer ce salaire mirobolant pour un attaquant débutant. Le club des Mariners ont donc décidé de mettre fin à la période d’essai de Bolt.

Le «Je veux devenir footballeur professionnel» d’Usain BOLT tourne long. Le Jamaïcain peine à convaincre malgré tous ses efforts. La réalité le rattrape et le constat est amer. L’homme capable de courir la ligne droite en 9.58 minutes n’a pas le niveau.

Usain BOLT est très mauvais footballeur et sa soi-disant reconversion serait pour certains, une grosse mascarade pilotée en grande partie par son sponsor Puma.

Malgré d’intenses heures de préparations acharnés, de plusieurs mis à l’essai dans des clubs dans le monde, de s’être entraîné quelques semaines avec le prestigieux club allemand du Borussia Dortmund, rêver de porter les couleurs de son club de cœur Manchester United et tenter de se montrer dans un championnat majeur pendant presqu’une année, la foudre est finalement retombée sur terre.

Bolt a déchanté et n’a plus eu de force pour continuer. Il a rangé les crampons et a déclaré publiquement mettre fin à son aventure dans le football, «C’était une bonne expérience. J’ai  vraiment apprécié de faire partie d’une équipe et c’est très différent de l’athlétisme. C’était amusant tant que ça a duré.» A-t-il indiqué, selon le Reuters. Le multi-médaillé olympique assure que sa vie de sportif de haut niveau est désormais terminée et compte désormais s’atteler à devenir un homme d’affaires brillant. 

A lire aussi : Aider son enfant à faire ses premiers pas à l’école

About Mardochée OULAYE

Mardochée OULAYE, est un sportif de haut niveau. Ce basketteur professionnel s'affectionne aussi de la communication, ce qui lui vaut d'être l'un des rédacteurs permanents de Tomorrow Magazine.

View all posts by Mardochée OULAYE →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *