Et après les Etats Généraux de la Jeunesse de Côte d’Ivoire ?

Les lampions des états généraux de la jeunesse de Côte d’Ivoire se sont éteints ce vendredi 11 janvier 2019 dans la salle Kodjo Ebouclé du Palais de la culture de Treichville. Que devons-nous retenir de la tenue de cet évènement ?

Organisés sous la présidence de Monsieur Amadou Gon COULIBALY, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat et sous la Vice-présidence de Monsieur Mamadou TOURE, Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, les états généraux de la jeunesse visaient à faire le bilan à mi-parcours des actions menées par la Politique Nationale de la Jeunesse (PNJ) adoptée par le Gouvernement le 19 octobre 2016, pour la période 2016-2020.

Il était pour ainsi dire, afin d’identifier les entraves à la mise en œuvre de la PNJ et proposer des mesures pour une meilleure coordination de toutes les initiatives sectorielles en faveur des Jeunes.

Par ailleurs, au-delà de la question de l’emploi, il s’agissait de parvenir à un conciliabule entre le Gouvernement, les partenaires techniques et financiers et les Jeunes, en vue de trouver les voies et moyens pour l’éradication des fléaux sociaux, tels que la consommation de l’alcool et de la drogue, les comportements sexuels à risques, les grossesses précoces ou non désirées, les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH/SIDA, qui entravent à l’épanouissement de la Jeunesse d’aujourd’hui.

L’atteinte de ces objectifs requiert la construction d’un environnement propice à la naissance de ‘’l’Ivoirien nouveau’’, prôné par le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA. Ce qui implique un changement des mentalités des Ivoiriens en général et des Jeunes en particulier. C’est dans cette optique qu’ont été organisés ces états généraux autour du thème ‘’la jeunesse ivoirienne au centre du nouveau pacte social’’.

Tenus du mercredi 09 au vendredi 11 janvier 2019, les états généraux de la jeunesse se sont déroulés conjointement au Palais de la Culture de Treichville, à l’INJS (Institut National de la Jeunesse et des Sports) à Marcory, à la Maison de l’Entreprise-Immeuble CGECI au Plateau et au VITIB à Grand Bassam et étaient essentiellement composés d’ateliers, de conférences et de panels. Se sont succédés à ces différentes tribunes, des personnes ressources issues des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), de la Société civile, des Faîtières, des collectivités territoriales (UVICOCI et ARDCI) et des Ministères Techniques.

À l’issue de ces activités, plusieurs recommandations pertinentes et concrètes ont été formulées, au titre de la Promotion et de la Protection de la Jeunesse, au titre de l’Employabilité et de l’Emploi des Jeunes, et relativement à l’Agence Emploi Jeunes.

Au vu de toutes ces recommandations, la seule question qui nous trotte dans la tête est celle de savoir : Et l’après les états généraux ?

Sur cette question, deux voix représentatives et non des moindres se sont faites entendre. Celle de Monsieur Amadou Gon COULIBALY, Premier ministre, Chef du Gouvernement, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Président des états généraux qui, à travers son représentant à la cérémonie de clôture, s’est dit satisfait des recommandations de ces états généraux qui représentent selon lui, la trame du nouveau pacte social entre le gouvernement et la Jeunesse de Côte d’Ivoire.

En effet, a-t-il dit, les Jeunes n’étant pas une menace, mais plutôt une opportunité pour le pays, le gouvernement veut aller plus loin dans les initiatives en leur faveur et s’engage à jouer pleinement sa partition. Il appartient donc aux Jeunes et à eux seuls de jouer la leur en toute responsabilité. Cependant a-t-il relevé, les défis ne manqueront pas sur le chemin et c’est en travaillant en synergie, le Gouvernement avec la Jeunesse, qu’il sera possible de venir à bout de ces défis, selon la vision qu’a le Président de la République pour la Jeunesse ivoirienne.

La seconde voix à se faire entendre est celle de Monsieur N’Guessan Emmanuel EDIMA, Président du Conseil National de la Jeunesse de Côte d’Ivoire (CNJCI). Il s’est dit également totalement satisfait de savoir que les états généraux ont été organisés avec succès. Il invite Monsieur le Premier Ministre désigné parrain de l’ensemble des Jeunes de Côte d’Ivoire, à faire en sorte que les recommandations voient une effective application. Qu’il soit lui-même le président du comité de suivi qui garantira la mise en œuvre effective de toutes ces recommandations adoptées à l’issue de ces états généraux. À l’endroit des Jeunes, le Président du CNJCI soutient que la mise en œuvre de ces recommandations ne se fera pas s’ils ne montrent pas leur intérêt, ce qui ne sera perceptible que dans la discipline et la grande maturité dont ils feront preuve dans le suivi de ces recommandations.

Somme toute, l’après états généraux de la jeunesse se veut plein d’espoir aussi bien pour le Gouvernement que pour la Jeunesse ivoirienne.

About Amy TAPE

Amy TAPE, est une Journaliste et bloggeuse ivoirienne. Elle a dirigé, trois ans durant ,Tomorrow Magazine et en est devenue aujourd’hui une éditorialiste. Elle continue de mettre sa belle plume au service de la Jeunesse africaine.

View all posts by Amy TAPE →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *