Élections législatives : Être le plus jeune candidat de Kouibly n’est pas un handicap

Elections législatives : le candidat Denos Olivier MIEHI

Denos Olivier MIEHI, 27 ans, est candidat aux élections législatives 2021 de Côte d’Ivoire. Il ambitionne de représenter la population de Kouibly, sa terre natale. Celui qui est connu dans la blogosphère ivoirienne sous le pseudonyme de Chef De Classe, nous présente ses ambitions dans cette interview exclusive.

Tomorrow Magazine : Vous êtes candidat aux prochaines élections législatives de Côte d‘Ivoire, pourquoi portez-vous cette ambition ?

Denos Olivier MIEHI : Je suis le jeune entrepreneur qui malgré avoir remporté le prestigieux prix CGECI Business Plan Compétition 2018, a été amené à fermer son entreprise à la faveur de la crise sanitaire de mars 2020, pour manque d’accompagnement de l’État, pourtant il existe des mécanismes chez nos voisins Sénégalais et Marocains pour protéger et soutenir les Start-ups ; nous avons une proposition de lois en ce sens.

Je me présente à ces élections législatives pour la jeune fille qui a été violé juste parce qu’elle avait porté une mini-jupe et dont le coupable a juste écopé de 5 ans d’emprisonnement, en plus nourri avec l’argent du contribuable ; nous avons une proposition de lois plus rigides en ce sens.

Je me présente à ces élections législatives pour cette veuve et ses enfants dont la belle-famille, dépouillés de tous leurs biens parce que le défunt mari n’avait fait que le mariage traditionnel reconnu par nos traditions, mais pas par la loi ; nous avons un projet de loi en ce sens pour résoudre le problème. Je suis candidat pour aider l’État à renflouer ses caisses et pour aider les communautés villageoises à trouver du travail, surtout celle de Kouibly, ma commune.

TM : Pensez-vous réellement avoir une chance de remporter cette élection ?

DOM : Je suis le plus jeune et le moins nanti des 11 candidats de Kouibly à ces élections législatives, mais pour moi c’est loin d’être un handicap. C’est plutôt une véritable force, car elle me permettra de sillonner les villages à pied, de faire du porte-à-porte et de créer des liens de familiarité. Je connais les besoins de mes amis jeunes avec qui j’ai de bons rapports et qui travaillent dans l’ombre pour ma victoire au soir du 6 mars 2021.

A lire aussi : Élections législatives : il faut rajeunir la classe politique ivoirienne

TM : Quels sont vos principaux atouts dans cette bataille électorale ?

DOM : La proximité, l’écoute et la disponibilité.

TM : Quel sera l’angle principal de votre message à toute la population de Kouibly ?

DOM : Comme je le rappelle très souvent, le député n’est pas un agent de développement local, alors qu’elle ne se laisse pas manipuler par les promesses de construction de routes et d’écoles.

Par contre, je m’engage à organiser chaque deux mois des rencontres publiques pour leur expliquer et avoir leur avis sur les différents projets de lois ; n’étant pas d’accord pour l’augmentation des salaires des députés, je leur reverserai le surplus de ce salaire.

TM : Jeunesse et politique, pensez-vous sérieusement que c’est une combinaison qui marche ?

DOM : Oui et elle devrait d’ailleurs très bien marcher, car on ne peut pas être plus de 77% de la population et ne pas être à la table de discussion.

TM : Avez-vous un message à adresser à nos lecteurs ?

DOM : Osez et ne baissez jamais vos objectifs !

 

Interview réalisée par Yannick DJANHOUN

 

 

About Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN, aussi appelé Mister Colombo, est un Journaliste ivoirien. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, Yannick est un passionné de la Jeunesse Africaine. Sa plume, il l'a met au service de la promotion du Leadership de celle-ci.

View all posts by Yannick DJANHOUN →
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires