Le Vrai DJ Arafat qu’on n’a pas toujours su voir

Arafat DJ

Ange Didier HOUON alias Arafat DJ, durant sa carrière artistique, aura fait l’objet de nombreuses critiques, parfois très virulentes, pour ses frasques. On reprochait à l’artiste son nombrilisme extrême. Mais on ne peut pour autant occulter le fait que ce Jeune ivoirien, parti dans la fleur de l’âge, était un travailleur fou et un amoureux de son pays la Côte d’Ivoire. 

Aujourd’hui, 12 juin 2020, cela fait exactement 10 mois que l’artiste ivoirien le plus en vue de la dernière décennie nous a quitté. Tomorrow Magazine a décidé de ne retenir que le meilleur de ce DJ Arafat qu’on a pas toujours su voir, malheureusement.

Arafat DJ, l’homme sensible et reconnaissant

Arafat DJ, dans un milieu du showbiz cristallisé par l’ingratitude, ne manquait aucune occasion pour citer et remercier, lors de ces fameux directs sur Facebook, toutes ces personnes qui l’ont aidé à devenir ce qu’il était. Nous pouvons en évoquer plusieurs, mais nous nous limiterons à ne citer que ce seul exemple : l’écriture et l’interprétation du titre ‘’Jonathan’’ sorti en 2003.

Didier, en écrivant cette chanson, voulait rendre un vibrant hommage à un ami, à un être cher, qui est mort brusquement et qui lui aura rendu de nombreux services. En effet, c’était une manière pour le tout maigre DJ de l’époque, pas très connu du grand public, de montrer toute sa reconnaissance à Jonathan DJ. En l’écoutant dans cette chanson, on peut sentir le cœur de l’artiste s’exprimer, dans un style propre à lui. On a tous danser au son de cette chanson, certains parmi nous ont même pleurer en l’écoutant interpréter cet hommage. Et rappelons-nous, c’est ce morceau qui révélera Arafat au grand Public. On aurait dit que la Côte d’Ivoire fut tellement éblouie par cet acte de générosité et de reconnaissance qu’elle s’empressa de lui ouvrir les portes du succès.

Le succès avec lui, Arafat DJ l’a partagé à de nombreuses personnes.

Arafat DJ, l’homme sociable

Beerus Sama, par ses actes et dans ses propos, laissait très souvent comprendre qu’il n’acceptait pas l’idée de vouloir faire chemin seul. Il a toujours eu à cœur de faire profiter sa renommée internationale à ceux qui l’entouraient. Même si, c’était toujours lui qui, dans la majorité des cas, enclenchait les clashs, il désirait réunir tous les artistes du coupé-décalé autour du concept de ‘’Yorogang’’ pour un but : être fort face à la musique Naïja et à la musique Congolaise qui menaçaient de ‘’coloniser culturellement’’ la Côte d’Ivoire. Vu sous cet angle, son ‘’péché’’ était sûrement d’avoir voulu être ce leader incontestable qui devait conduire la grande famille Coupé-Décalé dans cette ‘’résistance culturelle’’. Quoi que légitime, vu la profonde influence de l’artiste en Côte d’Ivoire et en dehors, tout le monde n’acceptait pas pour autant d’être le N°2.

À travers la création de la ‘’Yorogang’’, Ange Didier HOUON voulait partager la valeur fondamentale de ’’l’union fait la force’’. À propos, il affirmera lors d’un entretien accordé à nos confrères de Vibe radio que : « Si tu veux atteindre Arafat, il va falloir déstabiliser tout ce cercle (la Yorogang). » Le Yôrôbô, peut-être un peu trop fougueux, communiquait mal son message.

Autre preuve de sa très grande sociabilité, il y avait toujours du beau monde au domicile de notre star et il recevait qui il pouvait chez lui. Didier aimait être entouré. Nous avons échangé avec un jeune arrangeur musical qui nous a raconté sa première rencontre avec le Daïshikan. Salomon Dimas avait réalisé une vidéo remix à partir d’une intervention d’Arafat, après son concert du Bataclan. La vidéo fait un tabac sur les réseaux sociaux. L’un des fans du DJ fait mains et pieds pour que le jeune arrangeur puisse rencontrer son idole. Ce vœu arrive à l’oreille du Zeus d’Afrique et celui-ci décide de recevoir l’arrangeur. Le reste de l’histoire est un beau souvenir pour Salomon Dimas « J’avoue que j’avais des appréhensions en me rendant chez lui, vu l’image qu’il donnait sur la toile. Mais à mon arrivée à son domicile, j’ai été agréablement surpris de rencontrer un homme simple, affable et respectueux. » Déclare l’arrangeur avant d’ajouter « J’ai compris qu’en réalité, cet artiste était totalement différent de ce qu’il laissait transparaître en public. Il était incompris et on lui a causé beaucoup de tort sans chercher à connaître ce qu’il voulait réellement. Nous avons perdu un grand homme. »

Notons qu’Arafat, au-delà de sa volonté de rassembler, avait le don de faire briller les autres.

Arafat DJ, le révélateur de talent

 Ariel Sheney, aujourd’hui l’une des figures emblématiques du Coupé-décalé, a fait ses premières armes dans le showbiz aux côtés de son mentor Arafat DJ. Celui qui donne s’enrichit toujours, Arafat avait compris ce principe de vie. Dès leur première rencontre dans un pays de l’Afrique de l’Ouest, où Ariel était musicien dans un établissement de divertissement  de la capitale, le 5 500 Volt d’animation a détecté un potentiel énorme en ce jeune garçon qu’il appelait affectueusement ‘’mon fils’’. Quelques temps après leur rencontre, Arafat décide de le produire et de faire de lui son arrangeur attitré. Celui-ci déclarera dans l’un de ses Facebook Live qu’Arafat lui avait « remis son studio d’enregistrement et tout le matériel qui s’y trouvait pour qu’il boss et se perfectionne. »  Le nouveau chouchou du Commandant Zabra, en bon élève, en a pleinement profité. Ariel Sheney, l’auteur de la célèbre chanson ‘’Amina’’, se positionne aujourd’hui comme une véritable icône du Coupé-décalé au niveau national et international. Malgré la violente embrouille qui a séparé ces deux personnalités de la culture africaine, on le sait tous, l’amour du père et du fils, secrètement, est demeuré intact jusqu’à la mort d’Arafat le 12 août 2019 à Abidjan.

A lire aussi : 4ème édition du Festival Ablidê : Ariel Sheney partagera son expérience

L’altruisme d’Arafat lui a permis de rendre service à de nombreux artistes ivoiriens. Debordo Leekunfa, une autre figure de proue de la musique Coupé-Décalé, ami incontournable, mais avec qui le N°1 du Coupé-Décalé s’est à mainte reprise clashé, reconnaît aujourd’hui qu’Arafat est partie avec 50% de la puissance de ce mouvement. Les témoignages de la générosité de ce Jeune ivoirien, vainqueur de deux Kora Awards, ne manquent pas.

La Côte d’Ivoire pourra lui être reconnaissante, car Arafat DJ était également un amoureux fou de sa patrie.

Arafat DJ, le patriotique

Arafat aimait la Côte d’Ivoire. Même si on la pas toujours senti, Influemento usait de son influence pour parler au cœur des Ivoiriens.

Suites aux élections de 2010, alors qu’il régnait une vive tension entre les fils et les filles de la Côte d’Ivoire, et que le pardon et la réconciliation s’imposaient à tous comme la solution d’une paix durable, Didier a décidé de faire résonner sa voix pour parler au cœur des Ivoiriens. En 2015, il créé la surprise en proposant une chanson qui sort carrément de son registre habituel. Le 8 500 volt d’animation a sorti, en faveur de la paix en Côte d’Ivoire, une superbe chanson que nous invitons à écouter, en cliquant sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=ZgYtD3JWBJw

Voici quelques paroles de cette chanson intitulée La Paix :

Ce morceau, c’est pour la paix en Côte d’Ivoire

On est fatigué de tout ça eh eh

On veut la paix la paix…

N’oublions pas ce qui nous est arrivé en 2011

La paix n’est pas un mot, mais un comportement

Ivoiriens, ne détruisons pas notre beau pays

Ivoiriens, pensons à l’avenir de notre pays…

Cette chanson est malheureusement méconnue de nombreux mélomanes ivoiriens, pis, de nombreux ‘’Chinois’’ (intitulé des fans d’Arafat) ne l’ont jamais écouté. Dans cette chanson, on découvre un autre Arafat DJ, loin du ‘’game’’, des ‘’clash’’, etc.

En 2012, Arafat reçoit le prix du meilleur artiste africain ainsi que celui du meilleur artiste masculin de la sous-région lors de la prestigieuse cérémonie des Kora Awards. Deux sacres qui officiellement l’ont positionné comme ambassadeur de la musique africaine dans le monde. C’est à force de travail et de persévérance que Yôrôbô est sorti de l’anonymat pour incarner cette légende urbaine qu’il était.

Adieu Didier. Merci pour toute cette force que tu laisses à tous ces Jeunes africains qui savent retenir le meilleur de l’artiste que tu étais.

 

Pamphile GNAHOUA et Yannick DJANHOUN

About Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN, aussi appelé Mister Colombo, est un Journaliste ivoirien. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, Yannick est un passionné de la Jeunesse Africaine. Sa plume, il l'a met au service de la promotion du Leadership de celle-ci.

View all posts by Yannick DJANHOUN →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *