Nous sommes le résultat d’un défi

 

Aviez-vous, ne serait-ce qu’une seule fois, pris la peine de vous demander comment êtes-vous arrivés dans ce monde ? Ok, la réponse semble facile. Tout le monde sait que toute vie humaine part d’un accouplement entre un homme et une femme. Après l’acte sexuel, le spermatozoïde le plus téméraire rencontre un ovule et paf ! Un être humain est formé. La théorie est pragmatique et concrète. Mais faisons plus attention. Bien d’autres choses sont à découvrir.

 

Si nous sommes vivants, c’est parce que nous avons remporté l’une des plus grandes batailles de la vie, devant plusieurs centaines de millions d’autres concurrents. Alors, pourquoi rejeter ce que nous sommes en réalité ? Des champions. Voici de quoi nous rafraîchir la mémoire et nous redonner l’envie d’aller de l’avant.

Une course mortelle de 25 cm en deux heures

Tout être humain vient de la fusion d’un spermatozoïde et d’un ovule. C’est la fécondation. Incroyable phénomène, figurez-vous que dans un millilitre de sperme, il y a au moins 100 millions de spermatozoïdes. Et oui mesdames, messieurs, nous avons été un jour parmi ces 100 millions d’êtres microscopiques. Si nous lisons cet article aujourd’hui, cela veut dire que nous avons été un jour les heureux gagnants.

C’est à un véritable marathon que sont soumis les spermatozoïdes. Le principe de la compétition est que celui qui atteindra le premier un ovule, pourra être fécondé. On imagine donc l’aspect farouche de la compétition. Il n’y a pas de pitié, chacun pense que le mérite de devenir un jour, un homme ou une femme pleine de vie sur terre, lui revient.

Une fois dans le corps de la femme, le spermatozoïde devra parcourir 20 à 25 cm de trajectoire pour trouver un ovule. Cette distance fait environ 4 000 à 5 000 fois sa taille. Il lui faudra entre 1h30 et 2h de temps pour faire ce chemin, avec une distance de 2 à 3 millimètres par minute. C’est long n’est-ce pas ?

Sur le chemin des millions et des millions de ‘’soldats’’ périront. En effet, devant les jets d’acides générés par le corps de la femme, ceux-ci ne parviendront pas à atteindre le col de l’utérus. L’hécatombe est inévitable. Ce sera finalement qu’un millier de spermatozoïdes qui atteindront l’ovule, l’entoureront et tenteront de percer la membrane qui enveloppe celle-ci.

Ils le savent, leur vie ne tient qu’à un fil. Dans leur tentative de pénétrer dans l’ovule, ils subissent une dernière attaque farouche des intrépides globules blancs. Finalement, un seul réussira à sécréter des substances capables de détruire cette membrane. Celui-ci, c’est le plus fort, le plus intelligent et le plus courageux. C’est lui le champion. En fait, c’est vous, c’est nous, c’est le voisin, c’est le vendeur de charbon, c’est monsieur le président de la République… c’est aussi le fou assis dans la poubelle.

Un champion demeure toujours un champion

C’est vraiment étonnant de savoir qu’après des dizaines d’années, Edson Arantes DO NASCIMENTO, connu sous le nom de Pelé, soit encore appelé le Roi. Bien qu’il ait pris sa retraite footballistique depuis 1977, et que de nombreux joueurs très talentueux aient soulevé des foules dans des stades de football, il est encore considéré comme le meilleur des meilleurs ?

Le même principe s’appliquant à Pelé, est également applicable à notre vie. Si nous sommes sortis vivant de cette bataille féroce décrite ci-haut, c’est que notre vie à forcément un sens. Elle a de la valeur. Être né dans une famille pauvre ou dans une famille opulente n’enlève ni ne rajoute au fait que nous sommes des champions, des vainqueurs.

Nous ne vous demandons pas de mépriser la réalité de votre vie difficile, mais de ne pas vous laisser influencer par elle. Chaque fois que viendront les mauvaises pensées, bombez le torse et déclarez que vous êtes un champion, ceignez-vous de courage et comme vous l’avez fait dans les entrailles de votre mère, forcez le respect et l’admiration par votre intrépidité, votre courage et votre optimisme, même devant l’adversité la plus absolue. Gardez ceci en tête : Demain sera meilleur.

About Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN est un Journaliste ivoirien de 31 ans. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, Yannick est un passionné des questions touchant au leadership et au Mind Education de la Jeunesse Africaine.

View all posts by Yannick DJANHOUN →

3 Comments on “Nous sommes le résultat d’un défi”

  1. Merci infiniment Yannick,
    Pour vos articles sur le leadershp, je suis vraiment touché par ces derniers articles que je viens de lire  »soyons patients comme le bambou de Japon » et  »Nous sommes le résultat d’un défi ». Ces articles me font avancés dans mes moments difficiles en tant que jeune entrepreneur. Je voudrais donc vous rencontrer pour partager plus d’expériences si vous acceptez ma demande.
    Dje Richard

  2. Bonsoir Mr Yannick djanhoun je suis un membre de l’ONG IYF Mali à Bamako.je tiens à vous remercier vraiment pour ces 3jours de conférences au siège de l’IYF Mali et pdt ce camp informatique , merci beaucoup
    La jeunesse malienne a vraiment besoin de votre magasin pour le changement ici Mali.

    1. Bonsoir très cher Abdoul, infiniment merci pour l’intérêt que vous portez à Tomorrow Magazine.
      Bien évidemment que nous portons un regard attentif à la Jeunesse du Mali. Nous comptons mener des actions pour la Jeunesse de ce beau pays qui a accueilli chaleureusement notre Rédacteur en Chef lors de son passage à Bamako.
      Continuez de télécharger et de lire le magazine de la Jeunesse Leader !
      Merci infiniment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *