PNCI, une plateforme pour les acteurs du numérique et de la presse en ligne

PNCI est une organisation de presse en ligne ambitieuse et dynamique. Elle a vu le jour cette année en Côte d’Ivoire. Tomorrow Magazine a rencontré son président, pour vous la faire découvrir. Dans cette interview,  Joël NIANZOU vous ouvre les portes de son organisation.  

Tomorrow Magazine : Présentez-vous à nos lecteurs.

Joël NIANZOU : A l’état civil, NIANZOU Joël Landry, originaire d’Assinie Mafia, dans le Sud-Comoé en Côte d’Ivoire, marié et père de trois enfants. Je suis Journaliste-communicant, Expert Consultant en Média et Communication, Formateur senior. Diplômé en Publicité/Marketing et en Journalisme de l’ISTC-Polytechnique d’Abidjan.

TM : De quoi part la création de la Plate-forme de la Presse Numérique Côte d’Ivoire (PNCI) ?

JN : Merci à Tomorrow Magazine pour l’opportunité. La création de PNCI part d’un constat. Le secteur de la presse en ligne étant dynamique et en perpétuel mutation, il reste malheureusement désorganisé, fragile et mal exploité. Si la loi sur la presse de 2017 prend désormais en compte notre secteur, il y a cependant un manque criard d’activités et de projets concrets, voire d’actes en faveur des acteurs et des entreprises de presse en ligne. Ces derniers ont aujourd’hui besoin d’une refonte du secteur et d’une meilleure orientation, menée par une organisation forte et dirigée par des sachants qui sont au quotidien avec eux.

Pour réussir ce pari, nous avons mis en place une véritable faîtière fédératrice, qui prend en compte à la fois les journalistes web et les acteurs du numérique qui participent indispensablement à la vie d’une rédaction web ou d’un média de diffusion digitale.

D’où notre vision : FEDERER – FORMER – FORMALISER. Les 3F.

Pourquoi Fédérer ?

Dans le contexte actuel d’implosion d’associations, il est essentiel de partager notre vision de leader pour fédérer nos associations. Echanger sur les réussites et les échecs avec objectivité. C’est en étant unis, que nous serons forts et plus crédibles. L’objectif final est de se fondre en une association unique, et fédérer nos forces afin de réussir le pari de se développer collectivement et individuellement.  Encourager et Fédérer la spécialisation de groupes pour créer une plateforme puissante où chacun intervient selon sa spécialité.

Pourquoi Former ?

Nombre d’acteurs du secteur manquent de formation dans diverses thématiques, dont celle du digital. Il en ressort un manque criard de spécialistes et de formateurs. Nous mettrons l’accent sur ces points en initiant des formations approfondies à travers des programmes dédiés et des caravanes de formation à l’intérieur du pays. L’objectif est d’avoir des acteurs de qualité et des spécialistes dans chaque domaine : monétisation, web tv, agence, RS…

Pourquoi Formaliser ?

Une entreprise qui évolue dans l’informel se ferme toutes les portes de l’épanouissement et s’expose aux sanctions. La non formalisation d’une entreprise empêche cette dernière de bénéficier des outils mis en place par le gouvernement et certaines organisations pour l’appui, l’accompagnement et le perfectionnement des entreprises en Côte d’Ivoire.

Nous proposons une formalisation groupée…

Par ailleurs, l’entreprise bénéficie également de plusieurs avantages parmi lesquels on peut citer :

– La facilitation des conditions d’accès aux crédits bancaires ;

– la possibilité de soumissionner aux appels d’offres nationaux et internationaux;

– la sécurisation et la couverture légale de son fonds de commerce ;

– l’inscription aux divers fichiers OHADA;

– la participation aux différentes formations.

TM : Quels ont les objectifs assignés à cette plateforme et comment est-elle structurée ?

JN : La PNCI s’est fixée pour mission de :

  • Fédérer toutes les forces vives, les associations et acteurs du secteur des médias numériques ;
  • Etudier et défendre les droits ainsi que d les intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, de ses membres ;
  • Promouvoir une presse indépendante et de qualité sur Internet ;
  • Former et spécialiser ses membres ;
  • Participer activement au renforcement d’un métier en pleine évolution, en définissant des principes de fonctionnement communs, ainsi qu’en partageant des expériences et les bonnes pratiques ;
  • Mobiliser des ressources et l’accompagnement des initiatives dans la presse numérique
  • S’entraider ;
  • Améliorer le cadre économique et réglementaire de la presse numérique.

La PNCI est structurée comme suit :

– Un Bureau Exécutif est composé de vingt-cinq (25) membres, comprenant notamment un Président, trois (3) Vice-présidents, une Secrétaire générale et son adjoint, huit (8) Responsables de Commissions et leurs adjoints, une Trésorière et son adjointe. Les commissions visent la meilleure efficacité pour atteindre les objectifs de l’association. Leur mission est un rôle de réflexion et d‘opérationnel. Elles servent de cadre de réflexion sur un agenda d’activités et d’exécution de projets. De plus, ces cellules ont une mission de quête constante de productivité et de compétitivité.

– Un Conseil d’administration conduit par un Président élu pour un mandat de quatre (4) ans. Il est composé de représentants d’associations de presse ou d’OPM et de 3 à 5 spécialistes ou acteurs du secteur du numérique et/ou de la presse.

TM : Qui peut être membre de PNCI ?

JN : Les membres de la PNCI sont les journalistes web et les acteurs du numérique (spécialistes du digital, blogueurs, community manager, développeurs…) ; les patrons d’entreprises de presse en ligne ; les associations professionnelles ou sectorielles épousant notre thématique ; les professionnels de la communication d’agence digitale ou de rédaction web ; les photographes, les producteurs et techniciens audiovisuels, les correcteurs, les commerciaux et les techniciens issus des entreprises de presse numérique.

TM : Quels sont vos projets pour les acteurs du numérique en Côte d’Ivoire ?

JN : Notre plan d’action est basé sur 6 piliers. Ce plan est déployé sur 4 ans, soit 2020 à 2024 :

  • Organisation du secteur
  •  Identification + recensement + catégorisation
  • Carte professionnelle de la presse numérique
  • Annuaire officiel (médias et professionnels)
  • Labellisation des médias

 

  • Positionnement

– Visite à chaque ambassadeur

– Visite aux organismes internationaux

– Visite aux institutions nationales

– Mécénat et Partenariat d’activités

 

  • Activités terrain
  • « PNCI Masterclass » : formation des professionnels
  • « PNCI Tour » : Caravane d’immersion et de formation
  • « Presse-Pays » : Mini forum mensuel avec 1 pays (journée pays)
  • « PNCI Académie » : conférence et initiation dans les écoles
  • Les Awards de la presse numérique
  • Site web de référence (actualité, bibliothèque, élection…)

 

  • Innovation
  • Maison du numérique de Côte d’Ivoire
  • Bibliothèque virtuelle de la presse

 

  • Immersion
  • Formation à l’extérieur
  • Bourse d’étude
  • Participation à des forums et colloques dans notre thématique à l’extérieur

 

  • Social
  • Fonds de Solidarité
  • Opération immobilière
  • Prêt d’investissement et de financement

TM : Quels sont les moyens dont vous disposez pour mettre tous ces projets sur pied ?

 JN : Notre plate-forme PNCI regorge d’Experts dans plusieurs domaines ayant une vaste expérience dans le secteur de la presse, des médias et du digital. Elle est dotée d’une équipe expérimentée et très bien outillée, efficace et pluridisciplinaire qui met à la disposition de tous de nouvelles solutions et leur créativité.

  • Monitoring des médias
  • Formation (Monétisation – Mojo – Digital – Média – Journalisme – Communication – Entrepreneuriat – Marketing digital – Community management – Développement d’Apps – Webmastering – Montage vidéo – Infographie – Motion design – Relation Presse & Publique – Production audiovisuelle – Prise de parole en public…)
  • Fact Checking
  • Conseils et Stratégies médias
  • Conception média
  • Technique de diffusion
  • Couverture thématique et Rédaction dédiée
  • Création de contenus

Enfin, la PNCI accompagne les entreprises de presse, les organismes… dans la digitalisation de leurs activités avec des solutions clés-en-main.

Fort de ce qui précède, j’invite tous les acteurs du numérique de Côte d’Ivoire à s’approprier le vaste projet de leur organisation fédératrice PNCI, en participant à l’ouvrage. Ainsi, le secteur sera indubitablement développé et compétitif.

 

 

Interview réalisée par Yannick DJANHOUN

 

About Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN, aussi appelé Mister Colombo, est un Journaliste ivoirien. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, Yannick est un passionné de la Jeunesse Africaine. Sa plume, il l'a met au service de la promotion du Leadership de celle-ci.

View all posts by Yannick DJANHOUN →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *