Cédric YAMDJEU, Croyez en vos rêves, ne cessez jamais de rêver, reconstruisez l’Afrique

Cédric YAMDJEU, un passionné d'Afrique

Cédric YAMDJEU, Ingénieur financier est formé à Havard Kennedy School et Télécom Paris. Tomorrow Magazine peut le définir comme un Jeune Camerounais de 32 ans dynamique touche-à-tout. Cédric est engagé pour le renouveau de l’Afrique. Technologue, Ingénieur financier économiste, Entrepreneur, Formé en politiques publiques, Sensible à l’éducation et Co-fondateur de plusieurs associations, découvrons un peu plus ce Jeune leader Africain.

Tomorrow Magazine : Pouvez-vous parler de vous en quelques mots pour nos lecteurs ? 

Cédric YAMDJEU :Tout d’abord, je vous remercie de m’avoir accordé cette interview. C’est avec beaucoup d’humilité que je me prête au jeu de répondre à vos questions. Je m’appelle Cédric YAMDJEU, Jeune Camerounais, fils d’Afrique, citoyen du monde. Professionnellement, mon parcours m’a permis d’avoir trois casquettes : spécialiste en finance de marché économiste, expert digital, et adepte du leadership éthique, orbital.

TM : Quel est votre parcours ?

CY :En tant que fondateur d’organisations et de structures, je préfère d’abord mettre en avant ces initiatives, avant de parler de ma modeste personne.

Je suis donc le fondateur de 50Afrique (www.50Afrique.com), une plateforme think tank qui met en avant les leaders africains, afro-descendants qui participent, à travers leurs actions, au mécanisme d’émergence de l’Afrique à l’horizon 2060. Le média est doté d’une équipe think tank, un cercle de scientifiques qui soumettent des recommandations à des gouvernements, entreprises, acteurs de la société civile. Le think tank a déjà soumis des propositions sur la zone de libre-échange, l’index d’émergence, la transformation de l’éducation en Afrique, l’apport de la diaspora.

Dans la même foulée, avec un ancien membre du conseil d’administration de Telecom Paris, j’ai co-fondé Telecom Paris Africa, le club Afrique de Telecom Paris qui est l’African Business club, dont le but est de promouvoir le numérique Africain à travers divers évènements (afterworks, conférences, débats. Lien : www.telecom-paristech.org/group/africa/133). Une troisième initiative viendra fusionner ces deux initiatives via un forum prévu en juin 2020.

TM : Parcours riche, pouvez-vous le décrire ? Quels sont vos modèles ?

Mon parcours se résume humblement en seul mot : travail. Il n’y a pas de recette miracle. Je crois que le génie naturel a ses limites contrairement au génie du travail qui est hors d’atteinte. Mon premier modèle est mon père, une véritable encyclopédie vivante. Mes autres modèles sont au nombre de 4 : Nelson MANDELA, Barack OBAMA, Acha LEKE, Thione NIANG.

Je pense humblement être un pur produit des écoles africaines, françaises et américaines. À ce titre, je tiens à remercier tous mes anciens camarades, mes professeurs et par-dessus tout ma famille.

En détail, après un Bac au collège Libermann à l’âge de 17 ans, j’ai quitté très tôt mon pays natal. Ensuite, j’ai enchaîné un cycle préparatoire aux Grandes écoles et comme je suis un passionné de numérique, je fais le choix de plusieurs diplômes dans ce domaine (1 Bsc, 2 Msc à CPE Lyon et TelecomParis), tout en étant visiting studentà Skema Business school dans la filière Audit, Comptabilité et Système d’information.

A lire aussi : Le charbon et le diamant sont issus de la même matière et pourtant…

Après ces formations, j’ai commencé en 2011 comme Consultant à Accenture, puis en 2013 Consultant à Bouygues dans l’équipe chargé de déployer la 4G dans l’Hexagone, ainsi que de la R&D sur la nouvelle technologie 5G. Après ces deux premières expériences, j’ai co-fondé Teamycorps Capital, un jeune fonds d’investissement et holding qui a accompagné et investi dans des startups et PME, comme Kiroo Games, un des premiers studios de jeux vidéo en Afrique et Biocharis une PME dans les cosmétiques.

À la suite de cette expérience entrepreneuriale, j’ai repris une activité salariale en tant que spécialiste des marchés financiers pour des banques européennes. Plus récemment, j’ai eu l’opportunité de former, gérer une équipe autour des produits taux de crédit dont la mission est la bonne intégration des deals, la résolution de différents incidents fonctionnels (Pricing, market data, intégration…).

Enfin, plus récemment, j’ai complété mon parcours à Havard kennedy school (John F. Kennedy School of Government d’Havard)dans l’optique d’aiguiser mes compétences en politiques publiques.

TM : Quels sont vos actions et celles à venir concernant TélécomParis-Africa et 50Afrique ?

Concernant le club, nous organisons régulièrement des « digital afterwork », le prochain portera sur l’essor des fintech avec le CEO de Fiatope, une plateforme de crowdfunding. L’évènement aura lieu le 13 févier 2020 au 1 rue Dante 75005 Paris, Bar aux Émotions. Nous attendons des passionnés du numérique et des entrepreneurs. Pour s’inscrire, il faut simplement cliquer sur le lien suivant : https://urlz.fr/bIr2.Nous prévoyons aussi une conférence et un Forum annuel dans les mois à venir.

L’équipe 50Afrique a organisé son 1erévénement de l’année 2020 en Janvier sur l’éducation vecteur de l’émergence africaine, avec trois spécialistes du domaine. Àce titre, le think tank Emergence a produit des analyses et des recommandations sur la transformation de l’éducation en Afrique inspirée du modèle sud-coréen :https://cutt.ly/UrIoqm9

Partant d’un constat qu’en 1960, la Corée du Sud et le Cameroun, deux pays pauvres, avaient le même PIB 260$, et que l’un est devenu la 15èmepuissance mondiale en misant sur l’éducation de sa population et la recherche, en moins d’un demi-siècle, tandis que l’autre a stagné, nous avons voulu parti de ce modèle de réussite mondiale qui est passé par la case émergence. Les prochaines études du think tank porteront sur l’industrialisation de l’Afrique et la monnaie ECO.

TM : Le leadership compte aussi pour vous ? Pourquoi ?

CY : Sans vouloir paraphraser un grand frère du Ghana, depuis les années des indépendances on a ou on aura eu quatre à cinq générations de leaders. Tout d’abord la 1èregénération « les pères de l’indépendance » Kwame NKRUMAH et autres, la 2ndgénération celle qui a failli à sa mission, la 3èmegénération celle du Président Kagamé, Dangote, Nelson Mandela, Tony Elumelu qui ont œuvré pour le renouveau, l’entraide entre Africains. Enfin, j’appartiens à la 4èmegénération qui a pour mission d’amener l’Afrique vers son émergence et former la 5èmegénération celle de la prospérité.

About Yannick DJANHOUN

Yannick DJANHOUN, aussi appelé Mister Colombo, est un Journaliste ivoirien. Actuellement Rédacteur en Chef de Tomorrow Magazine, Yannick est un passionné de la Jeunesse Africaine. Sa plume, il l'a met au service de la promotion du Leadership de celle-ci.

View all posts by Yannick DJANHOUN →
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gherbaoui F
1 mois il y a

Merci beaucoup pour cet article très complet .
Merci pour ce partage.

Gherbaoui F
1 mois il y a

Merci beaucoup pour cet article très complet .
Merci pour le partage.

samiha_FS
3 mois il y a

Thanks for being here